Les syndicats français dénoncent « le positionnement ignoble » de Solidarność

solidarnosc

Selon Le Monde, plusieurs syndicats français (la CFDT, la CFTC, la CGT et l’UNSA) auraient saisi la Confédération européenne des syndicats (CES) pour dénoncer la proximité avec Marine Le Pen et Éric  du célèbre syndicat Solidarność, qui a permis la chute du communisme dans les années 80. Ces syndicats français appellent à l’exclusion de Solidarność de la CES. Le syndicalisme n’aurait droit de cité qu’à gauche.

Plusieurs publications papier et Web de l’hebdomadaire Tygodnik Solidarność (ou Tysol) auraient, paraît-il, suscité l’indignation des syndicats précités, apôtres de la bien-pensance progressiste. Les thèmes abordés feraient, selon eux, le lit des thèses d’extrême droite sur l’Union européenne et la défense de la souveraineté polonaise, en prônant des valeurs incompatibles avec celles de l’Union européenne, en particulier sur la famille, l’identité et la nation. Solidarność, depuis sa fondation, est bien, en effet, engagé résolument sur tous les sujets relatifs à la liberté : défense de la dignité humaine, de la liberté de conscience et d’expression, de la famille et des racines chrétiennes de l’Europe. Or, ces valeurs sont aujourd’hui menacées par l’idéologie progressiste athée qui veut, depuis Bruxelles, imposer à l’Europe son modèle idéologique par la menace, la sanction et l’exclusion.

Dans une interview publiée par Tygodnik Solidarność, le 23 novembre dernier, Marine Le Pen avait fustigé « l’ingénierie sociale » à l’œuvre dans les instances de l’Union européenne, en particulier la Cour de justice de l’Union européenne. Elle y dénonce le remplacement progressif des valeurs européennes qui ont présidé à sa fondation par des valeurs dites de « progrès », idéologie qui conduit en réalité à la destruction des identités et des repères. L’hebdomadaire Tysol aurait également accordé, toujours selon ces syndicats, une place importante aux thèses d’Éric Zemmour. Le secrétaire général de la CFDT dénonce « un positionnement ignoble ». Il n’en fallait pas moins pour faire voir « rouge » aux délégués syndicaux de la CES.

Toujours selon Le Monde, ceux-ci jugeraient inadmissibles qu’un syndicat puisse se positionner à droite, dans la ligne de la démocratie chrétienne héritée des fondateurs de l’Union européenne. Ceci serait, selon Philippe Martinez, numéro un de la CGT, « contraire aux principes d’indépendance des syndicats ». Si l’expression « l’hôpital se moquant de la charité » devait trouver une illustration, ce serait ici qu’elle s’incarnerait le mieux ! Car, évidemment, la CGT ou FO sont apolitiques, c’est bien connu ! Solidarność a répondu par un communiqué dénonçant « la prédominance, au sein de la CES, de socialisme ou de valeurs gauchistes qui ne sont pas les nôtres, contraires, par exemple, à l’enseignement social de l’Église catholique ». Il se dit prêt à assumer son exclusion de la Confédération européenne.

Solidarność a symbolisé le combat pour la liberté, et il continuera de le mener : quand on a réussi à faire tomber une dictature, cinq syndicats français, même appuyés par de puissants relais à la tête de la Commission européenne, ne font pas peur.

Sabine Faivre

https://www.bvoltaire.fr/les-syndicats-francais-denoncent-le-positionnement-ignoble-de-solidarnosc/

Une réflexion sur “Les syndicats français dénoncent « le positionnement ignoble » de Solidarność

  1. M. Jean-Paul Benoist

    Mes chers Amis,

    Gloire à Dieu qui êtes aux cieux et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté.

    Si, si, on en trouve encore!

    Ora pro nobis Sancta Dei Genitrix ut digni efficiamur promissionibus Christ.

    Pas de haine ni de violence, l’amour du prochain pour l’amour de Dieu. Le pardon des injures,

    Le devoir, le sacrifice. Pénitence!

    Fatima, le Saint Rosaire à outrance!

    Pour nos amis Polonais: l’Abbé Jerzy Popieluscko!

    Maximilien Kolbe, sainte Edwige, la Vierge de Csestokowa!

    Vous êtes toujours le rempart de l’Europe! Depuis tant de siècles, souvenez-vous!

    En union de prières avec vous tous,

    Dieu et Sa Sainte Mère auront toujours le dernier mot.

    Très humblement vôtre,

    Le pauvre pécheur que je sais être,

    Mon âmes s’unit à vos âmes. Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s