Conditions pour un retour de la vraie droite

Les Français sont partagés. Ils aimeraient renverser la table. Cependant, ils redoutent de casser la vaisselle. Les trois quarts des sondés seraient prêts à un vote protestataire, en tournant le dos aux partis traditionnels. Oui, les temps sont révolutionnaires. Toutefois, ces mêmes rebelles redeviennent des enfants apeurés dès qu’il s’agit d’obéir aux consignes sanitaires de l’État-nounou. Une majorité de citoyens redoute, sur la santé, la moindre prise de risque au profit d’une sécurité cotonneuse. Cet état d’esprit précautionneux n’est guère propice aux insurrections. Pendant ce temps, l’ancien monde agonisant n’en finit pas de se raidir dans ses intransigeances et ses brutalités. Le Système – la domination d’une caste et de ses idées – sait qu’il est vulnérable. Il ne sait plus convaincre. Sa survie est posée.

C’est dans ce contexte incertain qu’une droite affirmée peut espérer s’imposer en alternative au progressisme failli, qui sort griffes et crocs. L’enjeu est de corriger quarante ans d’idéologies hors sol et de centrisme mou. Il s’agit de passer outre les interdits de penser. Or la droite de gouvernement a participé aux erreurs imposées par l’hégémonisme de la gauche. Désignée samedi par 110 000 adhérents LR avec 60,95 % des voix contre 39,05 % à Éric Ciotti, Valérie Pécresse a promis « une franche rupture ». Un sondage la donne déjà à l’Élysée. Très bien. Toutefois, la candidate s’était fait remarquer, en 2019, par sa distance prise avec le patron des LR, Laurent Wauquiez, trop à droite à son goût. En quittant le parti, elle avait expliqué : « La refondation de la droite ne pourra pas se faire à l’intérieur mais à l’extérieur des Républicains. » Tout le monde peut se tromper. Mais autant l’admettre.

Parce que l’Histoire est en attente de courage, les Républicains doivent cesser de mimer la gauche décatie. Ils ne peuvent plus avoir honte d’être de droite. (La suite du bloc-notes sur Le Figaro)

Rajouté ce vendredi matin : Beaucoup d’intervenants se sont étonnés ou inquiétés de mon absence sur l’antenne de CNews, toute cette semaine. J’ai tardé à répondre car j’ai été testé positif Covid (après avoir été semble-il contaminé par un double vacciné) et je voulais observer l’évolution de la maladie. Jusqu’à ce vendredi matin, tout va bien : un petit rhume qui se dissipe, une légère fièvre passagère (moins de 38) jeudi matin pour la première fois. J’ai gardé le goût et l’odorat. Taux d’oxygène dans le sang normal. Je ne crie pas encore victoire car il parait que ce virus peut avoir un rebond ces prochains jours. Je me suis soigné à l’Ivermectine et à l’Azithromycine, plus zinc, vitamines D et C.

J’ai dû malheureusement annuler mon émission Les points sur les i de ce dimanche. Retour espéré la semaine prochaine à l’issue d’un confinement de dix jours.

Mon intervention ce vendredi dans L’heure des pros, à distance, ici à partir de la 23 eme minutes.

https://blogrioufol.com/conditions-pour-un-retour-de-la-vraie-droite/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s