La Chine fait main basse sur le blé ukrainien

Aux portes de l’Europe occidentale, la Chine est en train de prendre pied en Ukraine en devenant son principal acheteur de céréales.

L’Ukraine, pays pauvre par ailleurs, reste un grenier à blé de qualité et le 3ème exportateur mondial de cette céréale. Hormis le blé, l’Ukraine cultive en grande quantité l’orge, la betterave, et la pomme de terre.

Cela n’a pas échappé à la Chine, laquelle a perdu ces dernières années, environ 6% de ses terres arables, en raison de l’urbanisation, des activités industrielles et de la pollution qu’elles engendrent. Elle cherche donc à compléter de toutes les façons possibles sa propre perte de production agricole.

Elle a pour cela acheté des terres dans plusieurs pays, mais surtout en Australie, et un peu en France.

l’Ukraine, quant à elle, a ainsi exporté en 2020, plus de 7 millions de tonnes de blé vers la Chine, pour un montant de 2 milliards de dollars.

En train de devenir le premier puis sans doute l’unique gros acheteur du blé ukrainien, la Chine risque ainsi de gêner la demande française, mais il semble bien qu’encore une fois l’Europe de l’ouest n’ait aucune conscience du drame qui se joue à son nez et à sa barbe.

CH

https://www.tvlibertes.com/actus/la-chine-fait-main-basse-sur-le-ble-ukrainien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s