La commune de Saint-Lys (31) ne veut pas de centre pour migrants sur son territoire

Un projet de centre d’accueil pour migrants auxquels l’asile a été refusé, implanté à Saint-Lys, aurait été validé par l’Etat sans que la commune soit prévenue, rapporte mardi 12 octobre La Dépêche du Midi.

La commune de Saint-Lys (Haute-Garonne) ne veut pas de centre pour migrants sur son territoire. Et ses élus l’ont fait savoir lors d’un conseil municipal houleux qui a eu lieu lundi 11 octobre, rapporte La Dépêche du Midi. Il faut dire que la mairie a découvert le projet d’installation d’une centaine de déboutés du droit d’asile alors que celui-ci était déjà sur les rails.

Si les critiques de l’opposition envers une majorité, soutenue par LREM, qui n’aurait pas géré correctement le dossier, tous les partis semblent d’accord pour refuser cette implantation qu’ils jugent disproportionnée. Il s’agit de transformer un ancien Ehpad, dont les services doivent déménager fin 2022, en « centre de préparation au retour pour demandeurs d’asile déboutés » (CPAR), isolés et sans famille. C’est-à-dire des migrants ayant vocation à être expulsés. L’acquéreur des lieux aurait reçu la bénédiction des services de l’Etat, mais la municipalité n’aurait pas été prévenue, précise La Dépêche du Midi.

Valeurs

https://www.fdesouche.com/2021/10/14/la-commune-de-saint-lys-31-ne-veut-pas-de-centre-pour-migrants-sur-son-territoire-tous-les-partis-refusent-cette-implantation/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s