C’était samedi dernier à Paris …

Le message de bienvenue de Hugues Bouchu, délégué des Amis franciliens de Synthèse nationale, aux participants au dîner de Synthèse nationale du samedi 9 octobre à Paris cliquez ici :

« Merci chers amis pour votre présence qui après de longs mois de confinement et d’isolement se faisait bien attendre.
Comme vous l’avez certainement vécu en tant que militant, il nous devenait insupportable de s’encroûter, de faire du surplace et d’exprimer une impatience d’agir contre cette «servitude volontaire », en restant les pieds soudés dans un immobilisme organisé et établi.

Tout cela lié à des dites mesures sanitaires imposées sans réelles discussions par un régime mediatico-politique et autoritaire, depuis une Assemblée qui n’est plus Nationale : « Cette assemblée qui fut nationale est une assemblée de personnes qui votent pour des partis et pour des lobbys » Alexandre Juving-Brunet. Chaque instant de notre existence se retrouvaient confrontés au rythme d’une horloge mortifère remontée par des scientifiques de plateaux télé et orchestrée par des journalistes transformés en de véritables « Docteurs Knock »… Autrement dit, une entreprise de propriétaires de cimetières.
Toute cette lamentable période nous laissait voguer dans les échos d’une certaine fable où les animaux semblaient mourir de la peste. Cette peste; mécanisme d’un projet de mondialisation et de déculturation voulue, pensée et construite par une volonté mondiale n’appartenant pas aux Peuples mais à des intérêts financiers sans légitimité, soucieux de détruire les Nations et de faire table rase les Cultures, héritages d’un passé, de notre Histoire et de notre Mémoire…
Alors oui, je suis convaincu que ce mal dont tout le monde parle derrière le masque, nous aura de force fait entrer dans le XXIe siècle. Siècle de zombies, siècle de lobotomisés, siècle mercantile, futile, infantile, désincarné, déshumanisé.
Pourtant des pôles de résistance survivent. Nous en sommes ce soir des représentants et notre force, notre volonté viennent du fond d’un sentiment, d’une impression d’un sol qui se dérobe sous nos pieds en s’aggravant sans retour. Face aux castes très fermées qui se sont appropriées radios et télévisions en monopolisant des heures entières d’antenne en n’aimant pas la France, ni sa civilisation Européenne, ni son ordre traditionnel, ni les Peuples et les Ethnies qui les ont fondés… Face à eux, nous saurons leur rappeler que plus le sommeil est long, plus le réveil leur sera brutal !
Mais pour l’instant et pour cette occasion du banquet annuel de « Synthèse Nationale », profitons de ces retrouvailles entre amis, camarades, compagnons…
Merci encore pour votre présence, véritable témoignage de votre fidélité à nos valeurs politiques et philosophiques. Je vous souhaite une très belle soirée. »

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2021/10/13/c-etait-samedi-dernier-a-paris-6343227.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s