Et moi et moi et moi !

Le billet de Patrick Parment

On n’avait pas pensé une seule seconde que l’ex-Premier ministre Edouard Philippe se servirait d’Emmanuel Macron comme marche-pied. Voire comme paillasson. Ben si ! C’est fait. Edouard Philippe vient de lancer son propre parti politique baptisé Horizons. Et en bon politique qu’il est – pour ne pas dire faux-cul – il clame vouloir aider Macron à élargir sa base électorale. En fait, à l’heure où Les Républicains partent en sucette, refonder un grand parti de droite en étant enfin débarrasser du sempiternel devoir de mémoire gaulliste, tout en vidant d’une grande partie de sa substance La République en marche, était trop tentant aux yeux d’un homme soi-disant populaire. Mais pour se faire, Edouard Philippe a besoin d’un nouveau mandat d’Emmanuel Macron pour assurer sa candidature à l’élection présidentielle de 2027. Car telle est l’ambition de ce monsieur. D’autant que son parti, s’imagine-t-il, pèserait fortement sur le futur quinquennat du Sieur Macron. Autant dire qu’Edouard Philippe se verrait bien faire la pluie et le beau temps.

La ficelle est un peu grosse, mais pour se faire, Edouard Philippe va devoir mettre beaucoup d’eau dans son vin pour attirer à lui d’ex-LR mais surtout tout le ventre mou centriste, de l’UDI à tous les bazars qui lui sont affiliés. La carte est jouable à n’en pas douter mais les résultats sont pour le moins incertains. Le centre mou est bourré de chefaillons narcissiques à la Bayrou qui n’aiment guère qu’on vienne piétiner leur plate-bande.

L’autre obstacle que risque de rencontrer Edouard Philippe s’appelle évidemment Eric Zemmour. Certes, à l’heure où nous écrivons ces lignes, n’est-il pas encore candidat. Reste que sur son seul nom, en ce mois d’octobre, tous les sondages le créditent de 17% des intentions de vote, c’est-à-dire devant le Rassemblement national et surtout les Républicains qui nagent dans le potage et qui se cherchent un candidat au sein d’une multitude de prétendants au charisme de grenouille !

Or, on le constate chaque jour un peu plus, les Français se radicalisent. Marine Le Pen est démonétisée, La République en marche n’a aucune consistance et la gauche a quasiment disparu du paysage. Il faut bien avouer qu’à force de vendre du rêve, le principe de réalité a fini par l’emporter au sein même de ce qui fut « le peuple de gauche ». Et Jean-Luc Mélenchon n’est jamais qu’un soubresaut quasi désespéré. Les Verts, n’en parlons pas, ils sont à l’écologie ce que le hamburger est à la gastronomie, un erstaz, mieux, une illusion.

Le peuple est désormais à droite et l’a d’ailleurs toujours été. Ce qui lui manquait c’était bel et bien un leader. Eric Zemmour en présente tous les caractères. Et si quelqu’un doit recomposer la droite, inexistante depuis 1945, c’est-à-dire une droite d’idées et d’action, c’est bien lui. Son diagnostic de la société française, fracturée par une immigration incontrôlée et une insécurité chaque jour grandissante, le tout exprimé dans un langage clair et précis, parle à tous. Il redonne à la politique son vrai sens, en rappelant à tous ses concurrents qu’une démocratie c’est avant la parole et le respect du peuple. Ce qui n’est plus le cas depuis longtemps puisque la grande majorité de nos hommes politiques le sont par défaut et avec des minorités qui s’imposent à des majorités silencieuses. Les taux élevés d’abstention ont tout lieu de nous faire douter que nous sommes encore en démocratie. 

Il n’en reste pas moins que l’initiative d’Edouard Philippe comme l’émergence d’Eric Zemmour dans le champ politique marquent bien qu’une recomposition de notre paysage est en cours. Les Français ont tout à y gagner.

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2021/10/12/et-moi-et-moi-et-moi-6342978.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s