Comment revaloriser (vraiment) le lycée professionel ?, propos recueillis par Hadrien Brachet et Natacha Polony.

Jean-Michel Blanquer assure placer le lycée professionnel parmi ses priorités. Mais où en est-on vraiment ? « Marianne » s’entretient avec Pascal Vivier, secrétaire général du SNETAA-FO, premier syndicat de l’enseignement professionnel.

Avec sa réforme entrée en application à la rentrée 2019, Jean-Michel Blanquer visait « l’excellence » pour le lycée professionnel. « Ce nouveau lycée doit transmettre, plus encore aujourd’hui, l’excellence des savoirs professionnels, afin de former aux métiers de demain, et de faire de nos établissements l’avant-garde de la révolution numérique et de la transition écologique » écrivait le ministre dans une lettre adressée aux professeurs de l’enseignement professionnel en 2019.

Mais certains syndicats s’inquiétaient d’un affaiblissement des enseignements généraux, d’un manque de moyens et d’un déficit d’accompagnement des enseignants. Puis la pandémie a suivi, engendrant des décrochages d’élèves.

Alors, à un an de l’élection présidentielle, où en est vraiment le lycée professionnel ? Doit-on le faire évoluer ? Et surtout, comment vraiment le revaloriser ? Marianne pose ces questions à Pascal Vivier, secrétaire général du SNETAA-FO, premier syndicat de l’enseignement professionnel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :