La Monarchie, pour l’écologie enracinée !, par Jean-Philippe Chauvin.

Pour mener à bien une véri­table poli­tique éco­lo­gique, encore faut-il l’ins­crire dans la durée et ne pas dévier de sa route (fut-elle ardue et semée d’embûches) mal­gré les pres­sions des lob­bies indus­triels ou consom­ma­teurs qui peuvent avoir ten­dance à ne pen­ser qu’à leur inté­rêt immé­diat et par­ti­cu­lier, au détri­ment du long terme et des géné­ra­tions qui viennent et vien­dront… 

Pas sûr que la Répu­blique prise éter­nel­le­ment entre 2 élec­tions, véri­tables foires d’empoigne poli­ti­ciennes où la com­mu­ni­ca­tion rem­place les idées et les débats, soit capable de rele­ver le défi : une monar­chie, alors ?

Après tout, un roi a l’o­bli­ga­tion, en France, de trans­mettre à son suc­ces­seur un patri­moine pré­ser­vé… Et la monar­chie à trans­mis­sion héré­di­taire est fort exi­geante en ce domaine, par ce même prin­cipe, cette « obli­ga­tion de résul­tat » à laquelle elle ne peut se sous­traire, au risque de perdre une grande part de sa cré­di­bi­li­té et, pire, de sa légi­ti­mi­té même, lar­ge­ment fon­dée sur le ser­vice rendu.

Nous pour­rions donc résu­mer nos pro­pos pré­cé­dents en citant l’Italien A. De Gas­pe­ri, sou­vent consi­dé­ré comme l’un des pères fon­da­teurs de « l’Europe » : « l’homme d’E­tat pense aux pro­chaines géné­ra­tions, le poli­ti­cien pense aux pro­chaines élec­tions ». En France, l’homme d’Etat, qui ne peut être l’actuel loca­taire de l’Elysée même s’il eut quelques pré­dé­ces­seurs dont cer­tains eurent le sens de l’Etat, de la « res publi­ca » et de ses devoirs, existe d’autant moins en Répu­blique contem­po­raine que le poli­tique a lais­sé la place à la com­mu­ni­ca­tion et à la cour­ti­sa­ne­rie, et que l’Etat a, d’une cer­taine façon, déchu…

S’il y a, à la pro­chaine pré­si­den­tielle, un can­di­dat éco­lo­giste, fut-il assez cré­dible pour accro­cher une par­tie non négli­geable de l’électorat, cela ne suf­fi­rait pas non plus à ancrer le « sou­ci envi­ron­ne­men­tal » au cœur des ins­ti­tu­tions et des citoyens : la manière dont l’écologie a été promp­te­ment enter­rée, mal­gré les décla­ra­tions de prin­cipe et les quelques avan­cées (plus théo­riques que réelles) issues du « Gre­nelle de l’environnement » et du minis­tère Hulot au début de ce quin­quen­nat, en est l’éclatante et ter­rible démons­tra­tion ! Ce ne sont pas les quelques décla­ra­tions d’intention et les quelques timides avan­cées pour la pro­tec­tion de la mer Médi­ter­ra­née annon­cées par M. Macron ces jours der­niers qui suf­fi­ront à inver­ser la ten­dance dans un sens plus écologique !

Dans notre pays, il n’y a d’Etat durable que par la Monar­chie : c’est, a contra­rio de la « Répu­blique para­doxale » ins­ti­tuée par De Gaulle, la leçon de l’histoire des ins­ti­tu­tions. Mais cette leçon risque de n’être qu’une théo­rie décon­nec­tée du réel (et donc inutile puisque des­ti­née à ne pas être pra­ti­quée) si les monar­chistes et les princes oubliaient de s’affirmer sur le champ des pos­sibles et du politique…

En somme, pour notre compte, pas le temps de s’ennuyer pour les pro­chaines décen­nies : pour ne pas mou­rir roya­liste mais avoir une chance de vivre en monar­chie, enfin ! Une monar­chie qui incar­ne­ra une éco­lo­gie enra­ci­née, à la fois auda­cieuse et sérieuse…

PS : Petit rap­pel : Je suis roya­liste modé­ré mais je ne suis pas modé­ré­ment roya­liste… Et cela fait qua­rante ans que cela dure !!

Source : https://www.actionfrancaise.net/

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2021/09/07/la-monarchie-pour-l-ecologie-enracinee-par-jean-philippe-cha-6336042.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s