Macron a-t-il fracturé la France pour être réélu ?

parÉric Verhaeghe

Les manifestations de samedi ont montré la vivacité du mouvement de protestation apparu en juillet, après les annonces concernant le passe sanitaire. Et maintenant, que peut-il advenir dans un pays où la caste a décidé de cliver définitivement la vie sociale et d’opposer chaque jour deux France engagées dans des combats dont personne ne sortira par le haut ? Décidément, le prix à payer pour une réélection peut se révéler très élevé. 
 

Le pays est fracturé. D’un côté, la caste et ses “intellectuels” qui défendent le vaccin et les discriminations en attendant l’obligation vaccinale. De l’autre, les opposants au passe sanitaire, dont certains ne sont pas vaccinés, qui dénoncent sous les quolibets de certains vaccinés la mise en place d’une société de surveillance massive. Entre les deux France, on voit mal comment une réconciliation peut intervenir durablement. Sommes-nous sûrs qu’il s’agissait d’un prix à payer pour les Français, alors que le contexte économique exigera de nombreux sacrifices “solidaires” dans les mois à venir ?

Combien de manifestations dans un pays fracturé ?

Selon la presse subventionnée, la France a compté 175.503 manifestants samedi, contre 214.845 la semaine précédente. Voilà du comptage précis… Ces personnes se sont réparties dans 200 cortèges environ, et aucun journaliste n’a l’audace ou l’envie de remettre en cause ces chiffres officiels, qui paraissent très sous-estimés. En moyenne, un cortège compterait donc 800 personnes. Tous ceux qui ont vu les images des trois cortèges parisiens, des cortèges à Marseille, à Lyon, à Toulon, à Toulouse, à Bordeaux, à Nice, savent que la fréquentation est plus importante que ces chiffres en trompe l’oeil. Le nombre de villes gagnées par des mouvements de protestation augmente chaque week-end.

Un mouvement vraiment isolé ?

Parallèlement, la guerre des sondages va bon train sur le soutien dont le mouvement bénéficierait ou non dans l’opinion. Cette fois, c’est BFM TV qui se colle à l’exercice, et ça donne ça :

 
Autrement dit, on ne trouve qu’une petite majorité de Français pour désapprouver le mouvement d’opposition au passe sanitaire. Visiblement, BFM s’en satisfait. Le résultat est pourtant plutôt médiocre et illustre une nouvelle fois la fracture que Macron a ouverte dans le pays pour préparer sa réélection.
Une diabolisation dangereuse

Dans le même temps, la caste continue son oeuvre de diabolisation de tout ce qui n’est pas vacciné. Pourtant, les chiffres de mortalité sont très loin des pics à 400 ou 500 décès par jours d’il y a un an et quelques mois. 

 

Dans les semaines à venir, l’opinion devrait progressivement s’interroger sur la vulnérabilité des vaccinés au virus. Le vaccin protège-t-il vraiment ? Pourquoi interdit-on des traitements efficaces comme l’ivermectine ? 

Ces questions-là sont évidemment au cœur des problématiques, et elles feront tôt ou tard surface. 

https://by-jipp.blogspot.com/2021/08/macron-t-il-fracture-la-france-pour.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s