Le problème ce n’est pas la nouvelle vague de Covid, mais la nouvelle vague d’immigrés

Le problème ce n’est pas la nouvelle vague de Covid, mais la nouvelle vague d’immigrés

Ainsi que l’écrit l’avocat Gilles-William Goldnadel dans Valeurs Actuelles :

Tandis que les manifestants manifestent, une nouvelle vague de migrants déferle sur les côtes européennes, relève notre chroniqueur Gilles-William Goldnadel, qui craint davantage la faiblesse insigne de l’État impotent que sa force matamoresque.

Selon le classement des prénoms les plus donnés en 2020 établi par l’Insee, Lina et Mohamed sont les plus populaires dans le département de Seine-Saint-Denis. En 2020, en Seine-Saint-Denis, 238 bébés ont été nommés Mohamed, 162 ont été appelés Adam et le prénom Ibrahim a été attribué 140 fois. Derrière on retrouve les prénoms Isaac (111 naissances) et Rayan (90 naissances). Concernant les petites filles, elles sont 101 à avoir été nommées Lina. Viennent ensuite les prénoms Nour (96 naissances), Inaya (87 naissances), Sofia (76 naissances) et Sarah (66 naissances). Ces choix de prénoms ne sont pas dus au hasard : ils racontent l’histoire de l’immigration. 

Sur le plan national, l’analyse de l’octroi de prénoms musulmans pour les naissances France 2019 révèle :

  • Un taux national qui atteint les 21,73%
  • Un taux de croissance qui parait ralentir : une augmentation de 0,24 points au regard de 2019, cette croissance est en moyenne de 0,7 points depuis 2000,
  • A noter cependant la nette augmentation des “prénoms rares”, c’est à dire ayant enregistré moins de 3 naissances au niveau national sur l’année, qui complexifient la mesure
  • Les statistiques indiquent un taux de prénom musulman estimé à 1/3 des prénoms rares (essentiellement des variations orthographiques de prénoms ou des prénoms composés)
  • Sur cette base, l’estimation du taux national d’octroi de prénom musulman en France corrigé serait environ de 25% mais en raison de son caractère incertain, nous en restons au chiffre ci-dessus.

https://www.lesalonbeige.fr/le-probleme-ce-nest-pas-la-nouvelle-vague-de-covid-mais-la-nouvelle-vague-dimmigres/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s