Contrairement aux affirmations officielles, la voie migratoire libyenne ne désemplit pas.

Bien que l’on nous répète que le nombre de traversées de la Méditerranée par les rafiots de migrants sub-sahariens, via la Libye, aient notablement diminué les faits sont là et ces mêmes migrants… bientôt chez nous.

Ainsi, plus de sept cents migrants tentant de traverser la Méditerranée à bord d’embarcations de fortune ont été recueillis durant le dernier week-end, notamment entre l’île de Malte et la Libye, a annoncé dimanche 1er août l’ONG esclavagiste européenne SOS Méditerranée.

Depuis samedi, six récupérations de migrants ont été effectuées en Méditerranée, pour la plupart à la limite autorisée des eaux internationales libyennes ; le dernier, qui a eu lieu dimanche après-midi, a permis de recueillir 106 personnes se trouvant dans un bateau surchargé au large de Malte, a précisé SOS Méditerranée. L’embarcation avait été repérée par le navire de l’ONG allemande Sea-Watch. « Le plus jeune rescapé de cette opération n’est âgé que de 3 mois », a souligné sans exprimer la moindre colère à l’encontre de ses parents irresponsables SOS Méditerranée, affréteur de l’Ocean Viking.

Cette opération est intervenue quelques heures seulement après que l’Ocean Viking ainsi que les bateaux de Sea-Watch et de l’ONG allemande ResQship aient joué les bons Samaritains dans la nuit de samedi à dimanche auprès de plus de quatre cents personnes en Méditerranée centrale.

Ce sauvetage particulièrement « périlleux », qui a duré jusqu’au petit matin, a permis de secourir des personnes se trouvant dans une grande embarcation en bois qui prenait l’eau, a prétendu à l’Agence France-Presse (AFP) une porte-parole de SOS Méditerranée. Les rescapés ont ensuite été répartis sur le Sea-Watch 3 et l’Ocean Viking, où ils ont notamment reçu des soins.

Depuis samedi, l’Ocean Viking en est à sa sixième opération de collecte de nouveaux esclaves destinés aux grandes entreprises de l’Union européenne mais qui, n’en doutez pas, seront rapidement naturalisés dans la perspective du « Grand Remplacement« . Le navire, qui avait déjà recueilli 196 personnes au cours de différentes opérations au large de la Libye samedi, compte désormais à son bord 555 migrants avec les deux opérations de dimanche. Parmi eux figurent au moins 28 femmes, dont deux sont enceintes, et 81 mineurs, dont 66 non accompagnés et lancés sur les pistes africaines par leurs familles aussi prolifiques qu’impécunieuses, avait précisé lors de son avant-dernier sauvetage SOS Méditerranée. Il n’est pas encore déterminé dans quel port « sûr » ces personnes pourront débarquer.

La Libye demeure un important point de passage pour des dizaines de milliers de migrants cherchant chaque année à gagner l’Europe par les côtes italiennes, distantes de seulement quelque trois cents kilomètres des côtes libyennes. Une aubaine pour les trafiquants de chair humaine et les exploiteurs de main-d’oeuvre à bon marché que nous retrouvons chez nous dans les campements parisiens, sur la Côte d’Opale et dans la Manche mais aussi… sur les chantiers du BTP, les entreprises de manutention, la restauration et l’hôtellerie sans oublier la distribution de plats préparés par Ubereats ou Deliveroo !

QUAND LES FRANÇAIS SE DECIDERONT-ILS À RENVERSER LES COMPLICES POLITIQUES DE CES SCANDALES ?

La porte-parole en France du Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU, Céline Schmitt, a appelé l’Europe, au début de juillet, à se doter en « urgence » d’un mécanisme de répartition automatique, prévisible et solidaire des migrants secourus afin de leur offrir les gages d’un meilleur accueil et de ne pas laisser uniquement les pays frontaliers de la Méditerranée en première ligne.

« Si on regarde la Méditerranée centrale [la route migratoire maritime la plus meurtrière du monde, qui relie notamment la Libye à l’Italie ou à Malte], l’an dernier, ce sont moins de 50 000 personnes qui arrivent, a-t-elle ajouté, sans vergogne. C’est totalement gérable au regard de la population européenne et au vu du nombre de personnes déracinées dans le monde, qui a atteint 82 millions de personnes. »

Alors, comment se fait-il que nous en soyons déjà à au moins vingt millions de personnes étrangères ou d’origine récemment étrangère en France ?*

Le 2 août 2021.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

(*) C’est la raison pour laquelle nous ne cessons d’affirmer que l’immigration est devenue la plus grande tragédie de tous les temps, de notre histoire. D’ailleurs, au cas où vous en douteriez, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), les départs de migrants, les interceptions et les arrivées en Méditerranée centrale sont en augmentation cette année.

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s