Voici pourquoi l’immigration va devenir de plus en plus insupportable et couteuse.

Plus personne n’en doute, le « Grand Remplacement » voulu et organisé par l’oligarchie au pouvoir ne résulte pas de l’accueil de populations issues des pays les plus évolués et les plus riches de la planète mais, au contraire de la lie du monde.

Or, il se trouve que la part de celle-ci sur notre Terre est en constant accroissement. Il va donc inexorablement en résulter une augmentation de plus en plus importante de l’immigration dans nos pays et, en particulier, en Europe faite en quasi totalité de miséreux incultes auxquels nos dirigeants croiront nécessaire de fournir non seulement le gite mais aussi le couvert et l’instruction. Le coût de cette folle démarche ne manquera pas de retentir gravement sur les finances des pays d’accueil, au détriment de leurs concitoyens malgré les efforts que ceux-ci fournissent au redressement économique de leurs patries.

En effet, si la reprise économique se poursuit, il apparaît de plus en plus évident que, en raison des inégalités vaccinales face à la pandémie de Covid-19, le fossé se creuse entre les nations les plus riches et les autres, s’inquiète le Fonds monétaire international (FMI) dans la mise à jour de ses prévisions, publiée mardi 27 juillet« L’accès aux vaccins apparaît comme la principale ligne de rupture divisant la reprise mondiale en deux blocs : ceux qui peuvent espérer la poursuite de la normalisation de l’activité cette année (presque toutes les économies avancées), et ceux qui seront encore confrontés à une résurgence des infections et une hausse des morts liés au Covid », résume l’institution, soulignant la montée de risques depuis ses prévisions d’avril. Car il n’est pas exclu que la circulation prolongée du virus fragilise la reprise, y compris dans les pays où les contaminations sont pour le moment très basses, prévient-elle.

Comme il y a trois mois, le fonds table sur une croissance mondiale de 6 % en 2021, après le recul de 3,2 % en 2020. Cependant, la composition de ces prévisions a changé. Le FMI est un peu plus optimiste pour les économies avancées, qui pourraient voir leur produit intérieur brut (PIB) augmenter de 5,6 % en 2021, soit 0,5 point de plus qu’estimé en avril. La raison : près de 40 % de la population y sont déjà totalement vaccinés, et les contraintes sanitaires se sont un peu relâchées.

En revanche, il est plus pessimiste pour les économies sous-développées ou émergentes, où guère plus de 10 % de la population sont vaccinés. Leur PIB pourrait progresser de 6,3 % en 2021, soit une révision à la baisse de 0,4 point. « Le monde fait face à une reprise à deux vitesses de plus en plus marquées », soulignait déjà Kristalina Georgieva, la directrice générale du FMI, le 7 juillet, dans un post de blog.

Dans le détail, la croissance des Etats-Unis pourrait culminer à 7 % en 2021, un record depuis 1984, tandis que celle de la France pourrait atteindre 5,8 % (l’Insee prévoit 6 %), et celle de l’Allemagne, 3,6 %. En revanche, le PIB de l’Afrique subsaharienne, frappée de plein fouet par une troisième vague, pourrait croître de 3,4 % seulement. Et la croissance de l’Inde, où le variant Delta fait des ravages, a été revue à la baisse de trois points (9,5 %, après le plongeon de 7,3 % en 2020).

Dans les pays à bas revenus, les inégalités se creusent, au détriment des jeunes et de ceux qui sont peu diplômés. « Par rapport aux projections établies avant la pandémie, 80 millions de personnes supplémentaires devraient tomber dans l’extrême pauvreté en 2020 et 2021 », estime le fondsDevinez ce qu’elles ne manqueront pas de faire !

Ce fossé pourrait encore s’élargir en 2022, où la croissance mondiale devrait tourner autour de 4,9 % : outre les campagnes de vaccination rapides, l’Europe et les Etats-Unis ont en effet déployé des moyens considérables, dont ne disposent pas les pays en développement, pour soutenir les ménages et les entreprises. En mars, le président américain, Joe Biden, a annoncé un troisième plan de relance de 1 900 milliards de dollars (1 609 milliards d’euros), tandis que sur le Vieux Continent, les 750 milliards d’euros du programme européen s’ajoutent aux plans nationaux. Au total, les économies avancées ont engagé 4 600 milliards de dollars de soutiens budgétaires sur 2021 et au-delà, calcule le fonds.

A l’opposé, nombre de pays émergents n’ont pas renouvelé les mesures de relance prises en 2020, car ils ne disposent pas de marges de manœuvre budgétaires le permettant. « Certains, comme le Brésil, le Mexique, la Russie ou la Turquie, ont même commencé à relever leurs taux directeurs pour parer aux pressions inflationnistes », note Gita Gopinath, l’économiste en chef du FMI, dans le post de blog accompagnant les nouvelles prévisions. Les incertitudes restent fortes. « L’émergence de variants hautement contagieux pourrait faire dérailler la reprise et faire perdre 4 500 milliards au PIB mondial d’ici à 2025 », détaille Gita Gopinath.

Le fonds dresse ainsi deux scénarios alternatifs, l’un où les variants affecteraient surtout les pays émergents au cours de la deuxième moitié de 2021, l’autre où les nations industrialisées seraient également touchées. Dans les deux cas, la perte cumulée pour le PIB mondial s’élèverait autour de 4 500 milliards de dollars d’ici à 2025.

Pour éviter le pire, le FMI appelle les Etats à agir sans tarder afin de réduire les disparités en matière de distribution vaccinale. Dans le plan déjà présenté en mai, soutenu par d’autres institutions internationales comme l’Organisation mondiale de la santé, il estime qu’un objectif de 40 % de la population de chaque pays vaccinés d’ici à la fin de 2021, et 60 % à la mi-2022, pourrait être atteint, pour un coût de 50 milliards de dollars. Ce, à condition, notamment, que les pays disposant d’un surplus de vaccins partagent au bas mot un milliard de doses avec les nations dans le besoin, et que les fabricants livrent en priorité les régions à bas revenus.

Après tout, pourquoi pas si c’est pour nous épargner quelques centaines de milliers de migrants supplémentaires…

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s