Liberté… j’écris ton nom et je refuse d’être vacciné

Jarente de Senac

Je suis ce qu’on appelle un sujet à risque. J’ai plus de soixante-dix ans, cardiaque et légèrement diabétique, mais rassurez-vous tout va bien et je vis plus que normalement ayant été très bien soigné par un personnel médical ultra compétent à l’hôpital Georges Pompidou pour ne pas le nommer. Et bien je refuse catégoriquement d’être vacciné car je ne veux pas prendre le risque d’être handicapé par les effets secondaires de leurs foutus vaccins. Mais cette décision n’engage que moi.

Je n’ai rien contre la vaccination, dans bien des domaines elle a fait ses preuves et gamin, les gens de ma génération sont tous passés avec bonheur à la moulinette du BCG. On a ainsi quasiment éradiqué la polio. Pour ce qui concerne les vaccins – AstraZeneca, Pfizer, Moderna – mis sur le marché, j’ai tout de suite tiqué, car par un coup de baguette magique on a soudain trouvé le remède miracle. Quand on pense que cela fait vingt que les labos bossent sur le sida sans rien trouver, cela laisse un tantinet songeur. D’ailleurs à ce sujet, on a toujours été étonné que l’on n’ait pas massivement testé la population comme ce fut le cas jadis pour la tuberculose. Le lobby homosexuel, particulièrement visé, a fait pression sur le gouvernement socialiste du camarade Mitterrand et de ses sbires bien placés dont une flopée d’homos évidemment.

Revenons à nos moutons. Depuis plus d’un an maintenant, on a eu le temps de s’apercevoir que ces vaccins étaient sujets à de trop nombreux effets secondaires, pas tous mortels heureusement. Mais handicapant souvent. Et comme par hasard, la communication pour en savoir un peu plus est absente pour ne pas dire étouffée. Tout comme on n’a aucune information sur les gens décédés de mort naturelle et ceux par le covid. Par ailleurs, on a également rapidement mis à l’index le traitement proposé par le professeur Raoult, un grand spécialiste et qui est tout sauf un charlatan. Or, il se trouve que j’ai quelques témoignages de gens soignés par des médecins rebelles qui ont prescrit son traitement et dont les patients s’en sont très bien portés. Sa méthode, même si elle n’est pas sûre à 100%, n’est pas plus dangereuse que les vaccins proposés. Pourquoi a-t-on mis un tel embargo sur cet homme pris pour cible par un corps médical aux ordres du pouvoir politique ? Pourquoi, ensuite n’a-t-on pas fait confiance à tous les médecins de ville pour soigner leurs patients et surtout évaluer le degré de dangerosité, ce qui aurait eu pour effet de soulager les hôpitaux. Là aussi, on s’est retrouvé devant un mur du silence.

Ce gouvernement gouverne en foutant la trouille à tout le monde. Ce que vient d’annoncer Emmanuel Macron est proprement le fait d’un régime totalitaire. Seuls des pays totalitaires comme le Turkménistan, le Tadjikistan et quelques autres ont recours à de telles méthodes. La devise « liberté, égalité, fraternité » n’a plus de sens dans ce pays, hier encre celui, paraît-il, des droits de l’homme. Macron inaugure le droit à l’esclavage. Français vous voici prévenus. Comptez-vous baisser votre froc encore longtemps ?  

http://synthesenationale.hautetfort.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s