La censure éditoriale a encore frappé.

La maison d’édition Albin Michel a indiqué mardi 29  juin avoir rompu le contrat qui la liait au polémiste Eric Zemmour, parce qu’il… « veut devenir un homme politique« et a l’ »intention de s’engager dans la présidentielle » ! On croit rêver.

Albin Michel avait publié cinq ouvrages de l’éditorialiste de CNews, dont Le Suicide françaisen 2014, grand succès de librairie. Mais « les Editions Albin Michel ne publieront pas le prochain livre«  de cet auteur, ont-elles expliqué dans un communiqué.

« Nous avons eu un échange très franc avec Eric Zemmour qui m’a récemment confirmé son intention de s’engager dans la présidentielle et de faire de son prochain livre un élément clé de sa candidature », a précisé le président de la maison d’édition, d’origine iranienne, Gilles Haéri. « Eric Zemmour a décidé de changer de statut, il veut devenir un homme politique, engagé dans un combat idéologique personnel qui ne correspond tout simplement pas à la ligne éditoriale d’une grande maison généraliste comme Albin Michel« , a-t-il ajouté confirmant ainsi l’orientation gauchisante d’Albin Michel et, en tout cas, son opposition aux idées patriotiques d’Eric Zemmour. Cela se nomme tout simplement UNE CENSURE.

Dans un communiqué publié mercredi Éric Zemmour dément formellement avoir dit à Gilles Haeri qu’il était candidat à l’élection présidentielle de 2022. Eric Zemmour, qui ajoute « se réserver le droit de donner les suites judiciaires qui conviennent à cette affaire »

Dès lundi, Eric Zemmour avait protesté contre cette décision sur l’antenne de CNews, précisant que le livre en question était « presque terminé » en vue d’une sortie en septembre. 

D’après Le Point, il pourrait trouver un éditeur au sein du groupe Editis qui a le même actionnaire principal que la chaîne CNews, Vivendi. Albin Michel est en revanche une maison indépendante à l’actionnariat familial.

« Albin Michel a eu raison de publier ses précédents livres car ils étaient ceux d’un journaliste essayiste (…) Nous souhaitons bien sûr qu’il puisse être publié mais il doit l’être par une maison prête à le soutenir dans cette démarche politique assumée » (SOUS ENTENDU : « QUI N’EST PAS LA NOTRE« ) a estimé Gilles Haéri.    

Eric Zemmour n’a jamais fait part explicitement d’un projet de candidature à l’élection présidentielle de 2022 mais beaucoup lui prêtent cette intention. Et des milliers d’affiches « Zemmour président« , collées dans la nuit de dimanche 27 à lundi 28 juin, ont montré que certains de ses partisans la préparaient. 

Mardi soir, l’ancien ministre souverainiste Philippe de Villiers a annoncé que « par solidarité avec Eric Zemmour », il avait « décidé de quitter Albin Michel pour (son) prochain livre »« Je suis stupéfait qu’un auteur d’une telle qualité soit censuré », a ajouté le fondateur du Puy du Fou sur Twitter.  

Nous n’en sommes pas surpris mais ne doutons pas qu’Eric Zemmour trouvera facilement un nouvel éditeur. Surtout quand on connait l’importance de ses tirages habituels !…

Le 5 juillet 2021.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2021/07/05/la-censure-editoriale-a-encore-frappe/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s