Dans la famille Traoré, je demande à la barre du tribunal…

La famille Traoré défraie à nouveau la chronique judiciaire. Ce jeudi 1er juillet, Assa, sœur du tristement célèbre Adama Traoré, et Bagui, son frère, passaient respectivement devant le tribunal judiciaire de Paris et devant la cour d’assises du Val-d’Oise, à Pontoise.

Assa Traoré, activiste et nouvelle égérie de Louboutin, était poursuivie pour diffamation. En juillet 2019, elle avait publié sur sa page Facebook une tribune intitulée « J’accuse », donnant le nom des trois gendarmes ayant interpellé Adama Traoré. Assa Traoré accusait les gendarmes « d’avoir tué [son] frère en l’écrasant avec le poids de leurs corps ». Poursuivie par un des gendarmes, elle avait dit assumer ses propos lors de son procès en mai dernier. Elle a été relaxée par le tribunal judiciaire de Paris ce jeudi.

En février, la jeune femme était déjà sur le banc des accusés, et avait pourtant été condamnée par la cour d’appel de paris à verser une amende de 4000 euros aux trois gendarmes. Ces derniers l’attaquaient au civil pour « atteinte à la présomption d’innocence ».

Bagui Traoré, quant à lui, est jugé depuis le 21 juin avec quatre autres personnes, dont la mère de son enfant, Sarah B. Les prévenus sont accusés d’avoir tiré sur des policiers lors des émeutes à Beaumont-sur-Oise et à Persan dans le Val-d’Oise. Des émeutes qui avaient éclaté après le décès d’Adama Traoré en juillet 2016.
En matière de déboires avec la justice, Bagui Traoré n’est pas un perdreau de l’année. Depuis 2007, le jeune homme cumule dix-neuf condamnations judiciaires : menaces, vol, violences, extorsions de fonds avec violences, port d’armes, etc. Des faits qui l’ont déjà conduit derrière les barreaux. En avril 2018, il est condamné à trente mois de prison dans l’affaire d’extorsion. En mai 2019, il repasse devant le tribunal, avec son frère Youssouf, pour trafic de stupéfiants. Il écopera d’un an de prison ferme. C’est son interpellation le 19 juillet 2016, pour l’affaire de l’extorsion, qui conduira au décès d’Adama : les gendarmes, cherchant à interpeller Bagui, tomberont sur Adama, qui prendra la fuite. Arrêté, il sera conduit à la gendarmerie de Persan, où son décès sera constaté.

Mais les talents de la fratrie Traoré ne s’arrêtent pas là. En effet, d’autres frères Traoré sont également des habitués des condamnations judiciaires. Un passé difficile pour une famille qui veut s’ériger en victime du racisme et des violences policières.

https://www.tvlibertes.com/actus/dans-la-famille-traore-je-demande-a-la-barre-du-tribunal

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s