Sur la page FB de nos amis du GAR : pourquoi la Monarchie ? Partie 6 : un régime d’abord humain.

Joël Blanchard, professeur émérite au Mans Université, spécialiste des XIVe et XVe siècles, est l’auteur de nombreuses traductions de textes médiévaux ainsi que de biographies. Son nouveau livre ses propose de revenir sur ce Moyen Âge tardif si singulier.

Cette étude s’intéresse en particulier à l’histoire des premiers Valois. Blanchard s’attache à mettre en lumière l’ensemble des forces intellectuelles et spirituelles qui ont dénoncé les faiblesses et porté les espoirs d’une société éprouvée par le malheur.

C’est autour de la tyrannie que s’organise le discours politique à la fin du Moyen Âge. La particularité du travail de Joël Blanchard consiste à s’appuyer sur la littérature et la poésie de l’époque, particulièrement sur Christine de Pizan et Philippe de Mézières, mais aussi Philippe de Commynes. Blanchard montre comment leurs plaintes sont en écho et harmonie avec les “remontrances” des villes, les requêtes administratives et judiciaires à la recherche d’une justice plus conforme à l’équité. S’appuyant sur la doctrine chrétienne, ces auteurs chassent les fautes de leur temps, parmi lesquelles l’hérésie, la plus abominable image du dévoiement politique et institutionnel, l’expression la plus parfaite du crime contre la majesté royale et divine.

La Fin du Moyen Âge, Joël Blanchard, éditions Perrin, 342 pages, 24 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

https://www.medias-presse.info/la-fin-du-moyen-age-joel-blanchard/117494/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s