Le ralliement de Valérie Pécresse à la culture de mort

Le ralliement de Valérie Pécresse à la culture de mort

Vu sur leSalonBeige

Valeurs Actuelles s’interroge sur la tentation Macron-compatible de Valérie Pécresse pour sa réélection à la tête de la région Ile de France :

[…] En 2015, Valérie Pécresse – à l’époque conseillère régionale – se démène pour créer une liste avec l’archipel de la droite. Dans un premier temps avec Sens commun, mouvement créé en 2013 à la suite de la loi Taubira ouvrant le mariage aux homosexuels. Ainsi, Caroline Carmantrand, Nicolas Tardy-Joubert ou encore Franck Margain prennent place dans la liste de l’ancienne ministre du Budget. Ils incarnent la branche conservatrice au sein du conseil régional. Seulement, six ans plus tard, il semble que Valérie Pécresse – qui a participé à des manifestations de La Manif pour Tous en 2013 – ne renouvèle pas sa confiance envers ces élus. Une situation qui interroge et laisse planer le doute autour de sa nouvelle ligne idéologique.

[…] Aujourd’hui, Caroline Carmantrand s’inquiète du nouveau positionnement de la présidente sortante : « Notre électorat est déboussolé. Il doit se sentir trompé par le discours que tenait Valérie Pécresse à l’époque. » Étonnée, l’élue de la majorité tente de comprendre la démarche de la candidate. Un virage progressiste ? « C’est l’impression que ça donne. » […] Nicolas Tardy Joubert, président de la Marche Pour la Vie, critique la non-représentation des élements conservateurs. Par le passé, il a déjà pris position contre la majorité. Il a depuis été exclu du groupes Libres!, celui de Valérie Pécresse. « Nicolas Tardy-Joubert a été déloyale à la politique de la région, il s’est lui même exclut du groupe », déclare un proche de Pécresse. Pour certains, l’éviction des élus conservateurs est un faux débat. Mais pour Tardy-Joubert, la présence de la présidente de Gaylib Catherine Michaud, du mouvement radical, ou encore la place importante du MoDem dans la liste témoignent de cette volonté d’effacer les conservateurs. Pire, il avertit : « Valérie Pécresse dit qu’il n’y aura pas de fusion au second tour avec la liste LREM. Je dis que le mal est déjà fait.» Porte ouverte pour les plus libéraux plutôt qu’aux conservateurs, l’électorat se rapproche de celui ciblé par Emmanuel Macron.

Pourtant, le virage a été pris depuis longtemps et nous avions commencé à l’évoquer ici. Celle qui manifestait avec La Manif Pour Tous a émis un voeu LGBT-compatible dès novembre 2020 :

Voici ce que la tête de liste Pécresse, Frédéric Péchenard, à Paris pense de l’avortement, “un droit absolument indispensable” (écouter à partir de 6 minutes et 17 secondes) :

Agnès Evren, présidente de la fédération LR de Paris, :

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s