Passe sanitaire et QR code : les libertés menacées

L’Ordre sanitaire n’en finit plus de menacer les libertés, dans l’apathie générale. Non content d’avoir terrorisé les Français durant plus d’un an, en leur imposant des interdits et des obligations souvent absurdes, le biopouvoir passe à la vitesse supérieure. Alors que les effets des nouveaux vaccins anti-Covid ne sont pas encore tous maîtrisés, l’Académie nationale de médecine a estimé indispensable, mardi, de rendre la vaccination obligatoire pour de nombreuses professions en contact avec le public, mais aussi pour les étudiants, les adolescents et les enfants !

Pour sa part, le gouvernement va mettre en place, à partir du 9 juin, un passe sanitaire et une application avec QR code, TousAntiCovid : ces marquages seront exigés pour rejoindre des rassemblements statiques de plus de 1000 personnes, ou pour accéder à certains lieux plus habituels comme des bars, des restaurants ou des salles de sport. Ce mercredi, dans un entretien à Zadig, Emmanuel Macron décrit, après bien d’autres, la fin d’une époque. Il compare « la période que nous vivons » à celle de « la fin du Moyen Age et au début de la Renaissance ». En réalité, le monde hygiéniste et numérisé qu’il propose à les aspects d’une régression démocratique. L’Ordre sanitaire qui se met en place annonce celui du traçage individuel et du contrôle collectif. Il est urgent de mettre un terme à cet engrenage liberticide.

L’épidémie a été une aubaine pour les apprentis sorciers adeptes de la biocrature (mon blog du 13 avril), ce totalitarisme numérique qui s’esquisse. Une société de surveillance intrusive et de contrôle social des populations est techniquement imaginable. La Chine communiste applique déjà ce monde Orwellien. Le cauchemar est caressé également par les adeptes du transhumanisme et de l’homme nouveau. Certes, le passe sanitaire et le QR code – ce code-barres pour l’homme traqué –  peuvent être vus comme d’anodines précautions de bon sens destinées au bien commun. C’est ainsi qu’elles sont présentées par le pouvoir et les médias. Mais ces initiatives n’ont jamais été sérieusement discutées. Et surtout pas par le monde intellectuel assoupi. « Nous vivons dans un temps où les philosophes s’abstiennent », avait constaté Paul Nizan en 1932 (Les chiens de garde). Un reproche identique pourrait leur être fait aujourd’hui, sauf rares exceptions. En réalité, passe-sanitaire et QR code reposent sur une  fausse évidence qui voudrait que la santé soit une valeur et la science une religion. Il n’en est rien : la santé est un bien et la science une méthode, rien de plus. Ces deux mesures menacent les libertés d’aller et venir et de se faire ou non vacciner. Elles menacent aussi la vie privée, et créent un monde construit sur une odieuse discrimination sanitaire. Attention, danger !

Je participerai, ce mercredi, à L’heure des pros 2, sur CNews (20h-21h)

https://blogrioufol.com/passe-sanitaire-et-qr-code-les-libertes-menacees/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s