Emmanuel Macron vient de dérober plus de 4 milliards d’euros aux Français !

En décidant d’effacer la dette du Soudan à l’égard de la France, soit 4,113 milliards d’euros, le président de la République prétend vouloir « permettre le retour du Soudan dans le concert des nations ». Une pure folie et un exemple redoutable pour nos autres débiteurs. Mais qui va payer ce cadeau ? Pas Emmanuel Macron bien sûr mais les 40 millions de contribuables français payant l’impôt sur le revenu. Nous en a-t-il demandé l’autorisation ? Bien sûr que non.

« Le peuple soudanais n’oubliera pas » ce geste de la France, qui « ouvrira la voie à tous les autres créanciers du Soudan », l’a remercié le président soudanais Abdel Fattah Abdelrahman Al-Bourhane. Voilà qui nous fait…une belle jambe ! Faut-il rappeler à ces bonnes personnes que des dizaines de milliers de Soudanais, musulmans, ont envahi les pistes de la Libye et franchi la Méditerranée pour pénétrer illégalement en Italie puis en France où ils s’entassent dans des campements de fortune, régulièrement évacués par la police et aussi souvent reconstitués ? Faut-il leur rappeler que cette communauté soudanaise est l’une des plus belliqueuse parmi toutes celles qui viennent brouter une herbe plus verte que chez elles et qu’elle est à l’origine d’innombrables violence, vols et même homicides perpétrés sur notre territoire ? Et faut-il donc, en plus, leur servir sur un plateau un chèque de plus de 4 milliards d’euros qui n’empêchera pas la poursuite de cette tragédie puisque, dans ces pays comme ailleurs, les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets.

Souvenons-nous donc de ces fortes paroles de l’Aigle de Meaux, Jacques Bénigne Bossuet :

« Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. »

Le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, de son côté, a annoncé que la République fédérale n’effacerait que… 360 millions d’euros de créances bilatérales avec cet Etat africain. L’Allemagne et la France vont également aider le Soudan à solder son passif avec le Fonds monétaire international (FMI) : Berlin apportera jusqu’à 90 millions d’euros dans ce but, et Paris prêtera 1,23 milliard d’euros.

Une quinzaine de dirigeants d’Etats africains, européens et du Golfe ainsi que des organisations internationales avaient répondu à l’appel du président français à venir au chevet du Soudan, deux ans après la révolution qui a chassé du pouvoir Omar Al-Bachir en avril 2019. Ce tyran, mis en accusation par la Cour pénale internationale pour génocidecrimes contre l’humanité et crimes de guerre dans le cadre de la guerre du Darfour… est toujours en liberté !

Emmanuel Macron a ainsi accueilli, outre Abdel Fattah Abdelrahman Al-Bourhane, ses homologues d’Egypte, d’Ethiopie et du Rwanda. Autres invités présents, des dirigeants du FMI, de la Banque mondiale et de l’Union africaine, des chefs de la diplomatie européens (Italie, Allemagne) et du Golfe (Arabie saoudite, Koweit), sans oublier des représentants de l’Organisation des Nations unies, de l’Union européenne. Bref, que du beau monde qui ne changera évidemment rien à l’arrivée en Europe de ces hordes migrantes chargées de mettre en place le « Grand Remplacement » des populations indigènes.

« Hourriya, Salam, Adalah [“liberté, paix, justice”]… Trois mots qu’ont scandés les acteurs de la révolution soudanaise, a déclaré le président français en ouverture du sommet. Votre révolution est aussi singulière parce qu’elle est post-islamiste, parce qu’elle a mis fin, pour la première fois dans toute la région, à un régime utilisant l’arme de l’islam politique pour couvrir ses errements et pour diviser son peuple. »

Tu parles…

« Il importe, pour tendre vers cet horizon, que les accords de paix soient mis en œuvre au plus vite par toutes les parties », et que les dirigeants poursuivent leurs « réformes économiques courageuses »« C’est au Soudan maintenant et à la communauté internationale de montrer que le nouveau Soudan est une opportunité pour les investisseurs, et non plus un cas désespéré. L’ONU est prête à apporter son soutien », a tweeté Volker Perthes, l’envoyé spécial pour le Soudan. On croit rêver lorsqu’on entend de pareilles balivernes.

Riche en ressources pétrolières et minières, Khartoum croule sous une dette extérieure de plus de 49 milliards d’euros. La pandémie de Covid-19 a frappé une économie en récession depuis trois ans, à l’inflation galopante et qui souffre de pénuries de biens de première nécessité. Mais la faute à qui ?

Le premier ministre, Abdallah Hamdok, a érigé en priorité l’emploi des jeunes, « pour qu’ils restent dans le pays au lieu d’entamer ce voyage si périlleux pour traverser la Mediterranée ». Car « perdre nos jeunes talents, c’est perdre notre avenir », a-t-il ajouté. Economiste chevronné, M. Hamdok a déjà réussi à apurer la dette contractée auprès de la Banque africaine de développement (BAD) et de la Banque mondiale, ce grâce à une aide de 1,23 milliard d’euros… des Etats-Unis. Ainsi que nous le rappelions hier, quand les Africains cesseront-ils de ne vivre que de la mendicité et du défaut de paiement de leurs dettes ? *

En décembre, Washington avait retiré le Soudan de la liste des Etats finançant le terrorisme, levant les sanctions économiques qui le maintenaient au ban de la communauté internationale. « Dès lors que les conditions de la réduction de la dette soudanaises sont remplies, la France appelle tous les créanciers bilatéraux du Soudan (…), qu’ils soient ou non membres du Club de Paris, à participer à partir du mois de juin (…) au processus permettant à terme d’alléger le Soudan du fardeau de sa dette », selon la déclaration finale de l’Elysée.

Pourquoi voulez-vous que ce trompe-couillon cesse ? Emmanuel Macron a cru acheter la réduction de l’immigration soudanaise par l’effacement de la dette du pays. Nous aurons la poursuite de l’immigration « en même temps » que nous remplirons le tonneau des Danaïdes des finances soudanaises…

BRAVO !

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s