La macronie vent debout contre les Français

Et si l’on donnait la parole aux Français ? (40e)

Par Michel Geoffroy, auteur de Immigration de masse. L’assimilation impossibleLa Super-classe mondiale contre les peuples et La Nouvelle guerre des mondes ♦ Les sondages récents démontrent qu’Emmanuel Macron mène une politique contraire aux désirs des Français. De quoi provoquer une cassure irrémédiable ? Éléments d’analyse avec Michel Geoffroy.
Polémia

Les sondages confirment un profond décalage entre l’opinion des Français et les options prises par le gouvernement d’Emmanuel Macron.

Alors que le pouvoir prétend que la justice n’est pas laxiste et défend son bilan sécuritaire, une majorité de personnes interrogées affirme le contraire.

Alors que le pouvoir répète qu’il n’y aurait aucun lien entre terrorisme et immigration, une majorité de personnes interrogées pense le contraire.
Alors que le gouvernement veut mettre en place le passeport vaccinal, une majorité de personnes interrogées se prononce contre.
Alors que le gouvernement veut sanctionner les militaires ayant signé une tribune dénonçant le « délitement » de la France, une majorité de personnes interrogées se déclare d’accord avec les signataires et estime qu’ils ne devraient pas être sanctionnés.
Pour reprendre une ancienne expression, le divorce entre le pays réel et le pays légal apparaît désormais à la fois durable, systématique et profond.

Les Français en insécurité maximale

81 % des personnes interrogées estiment que la justice est trop laxiste, 75 % que la France est en déclin, 66 % qu’on ne sent plus chez soi comme avant, 64 % que les médias diffusent le plus souvent de fausses informations et 62 % qu’on ne se sent en sécurité nulle part (sondage Ifop-Fiducial pour le JDD et Sud Radio, réalisé du 18 au 23 mars 2021.

Plus de sept Français sur dix, soit 71 %, estiment que la délinquance a augmenté ces derniers mois (sondage Ifop-Fiducial pour CNews et Sud Radio, réalisé les 6 et 7 avril 2021).

Les résultats montrent que 48 % des sondés ont le sentiment que le phénomène s’est fortement aggravé. De plus, seuls 26 % considèrent qu’Emmanuel Macron a agi efficacement dans ce domaine depuis son élection. Un chiffre en baisse constante depuis 2018, quand il était à 41 %.

Pour 65 % des personnes interrogées la sécurité des biens et des personnes s’est dégradée en France depuis quelques années ; 71 % affirment avoir ressenti un sentiment d’insécurité (sondage Elabe pour BFMTV, réalisé les 20 et 21 avril 2021).

58 % des personnes interrogées soutiennent les militaires ayant signé la tribune parue le 21 avril 2021 dénonçant le « délitement » de la France du fait « d’un certain antiracisme », de « l’islamisme et des hordes de banlieue » ; deux personnes sur trois estiment que les signataires ne doivent pas être sanctionnés ; 86 % personnes interrogées estiment que « les lois de la République ne s’appliquent pas sur la totalité du territoire ». Par ailleurs, 84 % d’entre elles constatent un « accroissement de la violence ». 74 % reconnaissent que « l’antiracisme provoque l’effet contraire de celui escompté »73 % des sondés jugent que la société française « est en train de se déliter » (sondage d’Harris Interactive pour LCI, réalisé le 28 avril 2021).

La coronadéfiance

67,1 % des personnes interrogées se disent « très défavorables » au passeport vaccinal, 5,6 % « défavorables », 20,2 % « très favorables », 5,1 % « favorables », le reste se déclarant « mitigé » (consultation en ligne, effectuée du 17 février au 7 mars 2021 par le CESE, Conseil économique, social et environnemental).

Seulement 35 % des personnes interrogées font confiance au gouvernement pour « faire face efficacement au coronavirus », un chiffre en baisse de trois points par rapport à la fin février 2021. C’est sur la seule gestion de la crise économique qu’une – courte – majorité de Français (51 %) fait confiance au gouvernement (enquête Ifop pour Le Journal du Dimanche, publiée le 3 avril 2021).

72 % des personnes interrogées déclarent souhaiter que le processus de déconfinement et réouverture s’entame bien le 3 mai (enquête Odoxa-Backbone Consulting pour Le Figaro et France Info, réalisée les 21 et 22 avril 2021).

Tout sauf Macron ?

65 % jugent négativement le bilan d’Emmanuel Macron en matière de sécurité (sondage Elabe pour BFMTV, réalisé les 20 et 21 avril 2021).

61 % des personnes interrogées affirment ne pas avoir confiance en la capacité du gouvernement à « réussir » le déconfinement (enquête Odoxa-Backbone Consulting pour Le Figaro et France Info, réalisée les 21 et 22 avril 2021).

61 % des personnes interrogées excluent de voter pour Emmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle de 2022 s’il se représente, une majorité d’entre elles le considérant comme « un mauvais président » (sondage BVA pour RTL et Orange, réalisé les 21 et 22 avril 2021).

Michel Geoffroy 04/05/2021

https://www.polemia.com/la-macronie-vent-debout-contre-les-francais/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s