« Arrêtez d’emmerder les Français ! » (Pompidou), par Hil­de­garde.

Et gou­ver­nez la France en bon père de famille !

Le conseil d’État a tran­ché : les lycéens des éta­blis­se­ments pri­vés hors contrat pas­se­ront leur bac avec 9 à 13 épreuves en « pré­sen­tiel » contrai­re­ment à tous les autres qui n’auront qu’une épreuve écrite et un grand oral. Les argu­ments du Conseil d’État sont spé­cieux et repré­sentent à nou­veau un déni de jus­tice s’asseyant allè­gre­ment sur le prin­cipe d’égalité et de non-dis­cri­mi­na­tion qu’il reven­dique sans cesse.

Depuis plus d’un an, les liber­tés fon­da­men­tales des Fran­çais sont abo­lies pour cause de pan­dé­mie. Parce que l’on n’a pas vou­lu fer­mer les fron­tières exté­rieures de notre pays, on enferme toute une popu­la­tion plu­tôt que d’isoler les malades et les per­sonnes à risque.

Les semaines pas­sées viennent de voir com­men­ter lar­ge­ment les ver­dicts des pro­cès de l’assassin de Madame Sarah Hali­mi et des « jeunes » de Viry-Châ­tillon scan­da­li­sant l’opinion : Où com­ment l’on tord le droit dans une France gan­gré­née par l’idéologie pro­gres­siste. Une des avo­cates a expri­mé ce qui res­sort de ces pro­cès : Un manque de sagesse.

            Com­ment nos élites poli­tiques et judi­ciaires ne réa­lisent-elles pas qu’elles jouent avec le feu ? Oui, ce qui res­sort de ces divers exemples est l’abandon par nos élites d’une sagesse  mil­lé­naire, celle qui a fait la France,  et le peuple n’en peut plus.

            Au len­de­main de la guerre de 14/18 nous eûmes les années folles ou la volon­té irré­pres­sible de ten­ter d’oublier l’horreur d’une bou­che­rie. Au len­de­main de 39/45, ce sont nos élites qui sont deve­nues folles sou­mises d’abord au rêve com­mu­niste puis au décons­truc­ti­visme. Atteints par une hubris sui­ci­daire, les intel­lec­tuels ont pen­sé devoir, pour évi­ter les guerres, libé­rer l’Homme de toute contrainte en le ren­dant  à une par­faite nature humaine fan­tas­mée : L’utopie de Rous­seau en actes. A vou­loir sup­pri­mer des acquis civi­li­sa­tion­nels mil­lé­naires, c’est peu à peu la tyran­nie qui s’est ins­tal­lée. Le désir, seul maître du jeu, laisse l’individu aux mains de fac­tions mino­ri­taires tan­dis que le tis­su fran­çais se délite.

            Et dans ce contexte désas­treux, une immi­gra­tion de masse, for­te­ment musul­mane, enva­hit l’espace natio­nal. La nature a hor­reur du vide. Que peut faire une Nation qui ne croit plus en rien face à un enva­his­seur qui a pour devoir reli­gieux la conquête ? Ce 23 avril, un assas­sin d’Allah a de nou­veau frap­pé ! Cette fois c’est une mère de famille, poli­cière, qui est tom­bée sous le cou­teau d’un égor­geur… Une fois encore, nos poli­tiques se sont dépla­cés et ont affir­mé leur indi­gna­tion.  Mais nous savons déjà que si nos élites savent « emmer­der les Fran­çais » avec un bac à deux vitesses, avec un enfer­me­ment hygié­niste, avec une jus­tice incom­pré­hen­sible, ils ne feront rien ou pas grand chose empê­trés dans leurs contra­dic­tions. Leur fai­blesse est criminelle.

            Res­tau­rer l’État ! A  l’approche des pré­si­den­tielles, nous savons, nous roya­listes, que quel  que soit le résul­tat, nous aurons les mêmes, ins­crits dans un temps court et condam­nés à l’impuissance.

Source : https://www.actionfrancaise.net/

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2021/04/26/6311757.html#more

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s