La journaliste Regina Villela fait la chronologie des faits qui allaient aboutir à une tentative de « coup d’État » pour renverser Bolsonaro.

Venons-en à la chronologie des faits :

Le 6 septembre 2018, Bolsonaro subit une attaque et le lendemain, le haut commandement de l’armée se réunit pour prendre des mesures. Sous la pression des autres généraux, le général Villas Boas, alors commandant de l’armée, a décidé d’imposer au président du STF (Suprême Tribunal Fédéral), Dias Toffoli, la nomination du général Fernando Azevedo e Silva comme conseiller direct, afin de « surveiller » de près les coulisses du STF.
L’opposition savait déjà que Bolsonaro allait remporter l’élection et l’attentat était la dernière tentative pour empêcher sa victoire dans les urnes ;

Bolsonaro est élu et nomme le général Fernando Azevedo e Silva comme ministre de la défense, sur indication du général Heleno, un homme de toute confiance ;

Tout au long des deux premières années de son gouvernement, Bolsonaro a rompu avec les  » traditions  » politiques qui déplaisaient à l’establishment et avec cela, début 2020, un premier coup d’État a été fomenté contre lui, mené par Rodrigo Maia et le STF, comme l’a dénoncé Roberto Jefferson dans une interview avec le journaliste Oswaldo Eustaquio, accordée en mars 2020 ;

Avec Maia hors du « jeu », le STF a pris la tête de l' »opposition », ayant maintenant comme « pièces du jeu d’échecs » certains députés aigris par Bolsonaro, comme Joice Hasselmann. Mais avant, le STF devait « tester » le système, pour voir comment les réactions à leurs actions se manifestaient. D’abord, il avait déjà révoqué l’arrestation en deuxième instance, ce qui a permis à Lula d’échapper à la justice. Deuxièmement, elle avait besoin de faire taire et de faire peur à la société, en exigeant que les critiques populaires à l’égard de la STF elle-même soient réduites au minimum. Il l’a fait par le biais de deux enquêtes notoires, les « Fake News » et les « Actes anti-démocratiques » ;

Sans réaction plus forte de l’État (pouvoir exécutif / forces armées), le STF est allé plus loin et, en cette année 2021, a annulé les condamnations de Lula dans l’affaire Lava-Jato, le rendant éligible, et a laissé le juge Sergio Moro suspect dans le procès de Lula dans le processus du « Triplex », ce qui pourrait avoir des conséquences désastreuses à plusieurs égards ;

Dans ce scénario catastrophe, le STF a reçu des signaux constants du ministre de la Défense selon lesquels les forces armées ne feraient rien ;

Avec un signal positif pour aller de l’avant, la Chambre des représentants (Représentante Joice Hasselmann) se mettrait en action, proposant un projet de loi pour destituer le Président de la République pour cause d’aliénation mentale ;

Dans son déroulement final, Bolsonaro serait jugé inapte par le STF pour la façon dont il a géré la pandémie du « pire est meilleur » (quanto pior, melhor) ;

Grâce au travail de renseignement du GSI (Gabinete de Segurança Institucional da Presidência da República – Bureau de la sécurité institutionnelle de la Présidence de la République), le général Heleno a découvert que le ministre de la Défense a consenti à l’avancée du STF, en se « lavant les mains », en échangeant des messages avec le président du STF selon lesquels les forces armées resteraient toujours neutres en cas de désaccord entre les Pouvoirs ;

Avant que le coup d’État n’aboutisse, Bolsonaro a appelé le ministre de la défense et l’a disculpé, mettant fin au complot diabolique qui se tramait.

Dans un direct de deux heures, Regina Villela raconte en détail tout le contexte de la succession de faits qui aboutiront à la tentative de destitution du président de la République.
Pour voir la vidéo « Regina Villela révèle les coulisses du coup d’État visant à renverser Bolsonaro » : ICI

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s