Robert Ménard la France a besoin d’une thérapie de choc !

Des propos qui dérangent. Une thérapie de choc qui promet d’« éviter le chaos ». Monde&Vie a lu le dernier livre de Robert Ménard.

« À peine sorti, déjà censuré ! » « Dans son nouveau livre. Thérapie de choc, paru début février aux éditions de La Nouvelle Librairie, le maire de Béziers Robert Ménard a osé soutenir que les Soudanais et les Nigérians n’appartiennent pas à la civilisation européenne, à la différence des Belges et des Italiens. So shocking ! En bon gardien du nouvel ordre moral, Facebook s’est empressé de frapper d’anathème ces propos estimant que la suspension du compte de l’élu municipal pendant 24 heures lui remettrait les idées en place. Une nouvelle et émouvante illustration de la liberté d’expression dans ce pays, qui semble avoir déconcerté le Biterrois : « Vont-ils un jour suspendre le réel ? », réagit-il sur Twitter.

Le réel, voila longtemps que la classe politique lui a tourné le dos et qu’il est devenu l’apanage dune France oubliée, ayant « appris a fermer sa gueule ». Toujours est-il que cette France est majoritaire, et Robert Ménard entend bien lui redonner voix au chapitre. Pensé comme un « livre programme », un guide à l’usage du futur candidat de la droite en 2022, Thérapie de choc propose une série de mesures urgentes et radicales pour « éviter le chaos » et inverser le cours de l’Histoire.

Selon Robert Ménard, le relèvement national commencera par l’arrêt brutal de l’immigration de masse : « L’installation en France doit devenir soudain pratiquement impossible pour les extra-Européens. Il n’y a pas d’autre première mesure à prendre pour un gouvernement honnête et sensé en 2022. » Il faut endiguer la vague qui nous submerge aujourd’hui. Il s’agit non seulement d’éviter que le destin de la France ne devienne africain, mais aussi d’admettre une réalité logistique : nos capacités d accueil ne sont pas infinies. La poursuite d’une politique migratoire forcenée aura à terme un impact écologique considérable pour notre pays, qui devra bétonner à outrance pour pallier le manque de place. Un sujet sur lequel on n’entend pas la gauche bobo-islamo-écolo…

À ce programme thérapeutique s’ajoute des mesures concernant les populations naturalisées françaises au cours des dernières années. L’auteur écarte d’emblée le recours à leur remigration massive : « Ne comptez pas sur moi pour vous annoncer n’importe quoi […] Je ne vais pas sérieusement vous proposer de placer tous les arabes et les noirs dans des bateaux ». Ce qu’il faut, nous dit-il, c’est « redonner du prestige à notre nationalité ». D’abord en mettant fin à son acquisition automatique et définitive, en revenant sur le droit du sol. Ensuite, en laissant une chance à ceux qui veulent devenir français de le choisir. Mais ils seront tenus de renoncer définitivement à l’extension de l’islam. annonce résolument l’élu. Ou sinon, de partir vivre ailleurs leur religion. À lire Robert Ménard, on songe aux vers qu’en d’autres temps, notre poète le plus français Victor Hugo écrivait devant le péril de l‘invasion prussienne, autrement dangereuse pour notre identité : « Ah ! Je voudrais, / Je voudrais n’être pas Français pour pouvoir dire / Que Je te choisis, France ».

La législation devra évoluer en conséquence, en établissant (pourquoi pas ?) un système de nationalité progressive, « à point, sur le modèle du permis de conclure », étendue sur dix ans. « Évidemment, avant de commencer cette thérapie de choc, il faut un moratoire sur l’immigration, suivi d’un référendum », précise Robert Ménard. Il accompagne ce vaste programme d’union nationale d’une série de propositions de réformes sur la sécurité et la justice, le système scolaire, l’économie, annonçant tous azimuts un retour au mérite et à la responsabilité de chacun.

Et pour mener a bien cette thérapie de choc, nous avons besoin d’un « aventurier de droite », un candidat en lice autre que Marine Le Pen, dont le maire de Béziers reconnait le courage, mais dont la défaite électorale est malgré tout prévisible. Or nous ne pouvons plus nous permettre une énième déroute du camp national ! Il y va de notre existence en tant que Français. Ce candidat devra être dans l’action, faire fi des politicailleries et des errements idéologiques à la mode. Il devra restaurer la liberté d’expression confisquée par la doxa médiatique et par les lobbys, retrouver les mots du réel – « Oser dire nègre, parce que c’est un mot magnifique » – rendre aux Français le goût de leur patrie et de sa grandeur.

Ce programme séduisant porte en lui les germes d’un avenir restauré pour la France. Homme de terrain, à l’écart des partis, Robert Ménard sera-t-il notre aventurier de droite ? L’élu municipal, qui pense actuellement à participer aux régionales en Occitanie aux côtés du maire LR de Montauban Brigitte Barèges, ne se prononce pas pour l’instant sur une éventuelle candidature à la présidentielle en 2022… Reste que cette thérapie de choc attend l’aventurier qui la portera !

Robert Ménard, Thérapie de choc pour éviter le chaos, 98 p., 10 €.

Anne Bertrand monde&vie 12 mars 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s