Les écolos frappés par le virus de la folie

ne tuez pas les rêves des enfants (Piqsel)
Ne tuez pas les rêves des enfants (Piqsel)

Qu’ils soient à Poitiers, à Bordeaux, à Lyon, à Strasbourg ou ailleurs, les élus écolos sont touchés les uns après les autres par un variant français du virus de la connerie. Sans vaccin ni traitement connu.

On les croyait matures et responsables. On les pensait capables enfin de gérer de grandes villes voire de gouverner bientôt le pays. Mais voilà que les élus écologistes à la tête de grandes métropoles sont tour à tour frappés par un étrange virus qui les rend fous. Fous à lier.

Dernière victime en date, la maire EELV de PoitiersLéonore Moncond’huy, a révélé sa positivité le 29 mars, en plein conseil municipal. Elle supprime la subvention aux deux aéroclubs de la ville, parce que ça pollue. Et se justifie ainsi : « L’aérien, c’est triste, ne doit plus faire partie des rêves d’enfants aujourd’hui… C’est les protéger et protéger leur avenir que de prendre ce type de décision ». Du délire.

Saint-Ex au secours !

Comme on peut s’en douter, elle a reçu une volée de bois vert sur les réseaux sociaux. Pour sauver la planète, faut-il empêcher les enfants de rêver ? Eric Naulleau, ne peut s’empêcher de rétorquer : « Les enfants ne pourront plus prendre l’air, mais d’évidence, les cons n’ont pas fini de voler en escadrille. » D’autres taxent la maire de Poitiers de « Khmer Verte ». Aimable.
Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports et lui-même pilote, préfère citer Saint-Ex : « Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité. » Le tollé est tel que, de droite comme de gauche, engagés ou non en politique, tous condamnent cette décision stupide et sa motivation. Certains ne peuvent s’empêcher de faire allusion à la décision prise il y a quelques jours à Strasbourg  : « Les écolos préfèrent financer une mosquée ».

La mosquée turque

Élue en 2020, la maire EELV de StrasbourgJeanne Barseghian, n’a pas fait mystère « d’engager le dialogue autour des nouvelles modalités de financement des lieux de cultes

« . En Alsace, où l’on vit toujours sous le régime concordataire (pas de séparation entre l’église et l’État), le droit local permet en effet aux collectivités de financer, si elles le souhaitent, la construction d’édifices religieux. Ainsi, la Ville de Strasbourg a-t-elle voté le 22 mars 2021 « le principe » d’attribuer une subvention de 2,5 M€ à l’association turque Millî Görüs, porteuse du projet de construction d’une immense mosquée. D’où le coup de gueule du ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui reproche à la mairie écolo de la capitale alsacienne de financer « une ingérence étrangère sur le sol français, en l’occurrence la Turquie ». Il a été soutenu par le Président de la République. La décision finale doit être prise au courant du mois d’avril. Attendons.

Les droits de l’arbre

Autre ânerie, celle du maire EELV, Pierre Hurmic, à Bordeaux. On se souvient de cette idée loufoque du maire qui a décidé il y a quelques mois, de ne pas décorer sa ville, cette année, avec un arbre de Noël. « Nous ne mettrons pas des arbres morts sur les places de la ville, notamment sur la place Pey-Berland… Ce n’est pas du tout notre conception de la végétalisation », disait-il. Pire, il voulait alors faire adopter rapidement « une charte des droits de l’arbre » et remplacer le sapin par un spectacle vivant. Que pense Pierre Hurmic du projet Horizéo qui consiste à installer un immense parc photovoltaïque au sud de la métropole bordelaise? Un projet à un milliard d’euros qui nécessite de raser 1.000 ha de pins maritimes pour produire de l’électricité de 600.000 personnes. Le maire de Bordeaux approuve. Tant pis pour les arbres, même vivants.

Le Tour machiste

A Lyon, le virus de la folie a touché très tôt le maire EELV Grégory Douce. Il voulait interdire au Tour de France de passer par Lyon. Pour lui, le Tour est « machiste et polluant ». Dans un entretien avec nos confrères du Progrès, l’année dernière, il regrettait que le Tour « continue de véhiculer une image machiste du sport. » Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de Tour de France féminin! Et puis, ajoute le maire, le Tour pollue : « Combien de véhicules à moteur thermique pour accompagner des coureurs à vélo », demande-t-il ? L’élu ne souhaite pas recevoir une étape de la Grande Boucle tant que le Tour ne se montrera pas « responsable à l’égard de la planète. »

Pas de doute, le virus qui circule chez les écolos est très virulent. Heureusement, les gestes barrière sont assez efficaces pour peu qu’on les applique méthodiquement à chaque élection, dans le secret de l’isoloir !

https://by-jipp.blogspot.com/2021/04/les-ecolos-frappes-par-le-virus-de-la.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s