Pendant l’épidémie le gouvernement poursuit activement la politique d’invasion

Chronique de Paysan Savoyard (n° 244 – Mars 2021)

La pression exercée par l’épidémie n’empêche pas le gouvernement d’E. Macron de poursuivre avec constance et méthode l’agenda immigrationniste fixé par le Système. Comme depuis quarante ans, la feuille de route immigrationniste comprend cinq volets : faire taire les opposants à l’immigration ; alimenter une propagande de tous les instants ; laisser les quartiers s’organiser de façon autonome aux mains des caïds et des imams ; imposer partout la diversité ethnique ; poursuivre la politique d’arrivée massive de nouveaux immigrés.

  • Faire taire les opposants à l’immigration

Pour museler les opposants à la politique d’immigration massive qu’ils conduisent, les pouvoirs publics immigrationnistes usent depuis quarante ans d’une méthode éprouvée : la posture du juste-milieu. Le but des gouvernements immigrationnistes qui se succèdent est de donner l’impression qu’ils occupent la position de la raison, du juste-milieu et de l’équilibre, entre deux extrêmes, l’islamisme radical d’une part, l’extrême-droite, « populiste, identitaire et raciste », d’autre part, également condamnables parce que tous deux facteurs de trouble et de violence. Cette mise sur le même plan de l’islamisme radical et de l’extrême-droite a deux objectifs. Elle vise premièrement à susciter un même rejet de la part de l’opinion. Elle permet deuxièmement de justifier une entreprise de criminalisation et de poursuites judiciaires contre l’extrême-droite et les opposants à la politique migratoire.

Cette mise sur le même plan de « l’islamisme radical » et de « l’extrême-droite » est évidemment mensongère et malhonnête. Il est intellectuellement malhonnête tout d’abord de placer en position d’équivalence une mouvance politique regroupant des personnes d’origine étrangère participant à un processus de communautarisation et d’immigration massive qui inquiète la plupart des Français, et d’autre part un mouvement composé de Français qui veulent précisément s’opposer à cette immigration au nom de la défense de la France et du peuple français. Surtout cette mise sur le même plan est malhonnête parce que les « islamistes radicaux » constituent le vivier du terrorisme tandis que les meurtres et les actes violents imputables à l’extrême-droite ou inspirés par elles sont extrêmement rares. Malhonnête et biaisée, cette propagande articulée autour du « rejet des extrêmes » est pourtant efficace et de nombreux Français de bonne foi s’y laissent prendre : c’est pourquoi elle se poursuit avec constance.

À suivre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s