Une parole qui se libère, par Gérard Leclerc.

La Parole libérée publie aux éditions du Cerf un livre blanc sur les atteintes sexuelles à l’enfance. Mais nous sommes en ce moment submergés par des scandales sexuels qui touchent notamment les médias. Pas de quoi glorifier la condition masculine !

Reçu hier matin au courrier le Livre blanc établi par l’association La Parole libérée à propos des violences sexuelles sur mineur, avec ce titre : Marianne, n’entends-tu pas tes enfants pleurer ? Est-il besoin de rappeler que La Parole libérée née à Lyon en 2015, rassemble les victimes de Bernard Preynat, ce prêtre exclu du sacerdoce depuis lors.

Cet ouvrage est le bienvenu dans la mesure où il fait état d’un travail d’élucidation de ce que les auteurs appellent « le massacre moderne des innocents » et « le saccage de l’enfance abandonnée au silence et la dénégation ». C’est donc que La parole libérée ne s’est pas seulement constituée en groupe de pression pour dénoncer un scandale douloureux, mais qu’elle s’est préoccupée de rassembler un dossier qui permet de prendre pleine conscience de la nature du fléau et de son ampleur.

Je n’ai pu encore que parcourir le livre, dont je ne puis donc faire l’analyse exhaustive. J’en retiens quand même qu’il entend donner des préconisations claires sur les pratiques judiciaires, les politiques publiques, les lois à parfaire. Je remarque, au passage, qu’il opère un rapprochement avec les violences faites aux femmes, ce qui ne saurait surprendre, car sur ce chapitre, on peut dire que nous sommes servis en ce moment. J’ajoute tristement que c’est ma profession de journaliste qui se trouve particulièrement visée avec des accusations qui touchent les vedettes des médias.

Sur ce terrain là aussi, c’est la parole qui se libère. On pourrait presque dire en provoquant des avalanches. Nous allons de scandale en scandale au risque de nous offrir une vision très pessimiste de la condition masculine. Jusqu’où ira ce déballage ? Espérons qu’il produira plus de lucidité, faute d’amener la transformation morale qui conviendrait.

Chronique diffusée sur Radio Notre-Dame le 24 mars 2021.

Sources : https://www.france-catholique.fr/

https://radionotredame.net/

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2021/03/27/une-parole-qui-se-libere-par-gerard-leclerc-6305893.html#more

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s