Xavier Bertrand veut représenter la « droite » aux présidentielles mais négocie déjà avec la gauche pour les régionales…

Xavier Bertrand, c’est Emmanuel Macron en pire. Et dire que certains LR rêvent de le voir porter les couleurs de la droite en 2022. Couleurs qui s’éloignent de plus en plus du bleu pour se teinter en rose :

« (…) Les grandes manœuvres ont démarré, notamment dans les Hauts-de-France. Ce qui s’annonçait comme une formalité pour le président sortant Xavier Bertrand se complique, avec pour la première fois une liste unique à gauche. Mais là encore, tout n’est pas simple.

Avec quatre partis pour une seule liste, les places vont valoir très chères. Beaucoup d’élus PS souhaitaient y figurer et risquent de rester sur le carreau. D’après nos informations, seuls 30% des places seront réservées aux socialistes (30,5% pour EELV, 30,5% pour le PS, 28% pour LFI, 11% pour le PCF). De quoi nourrir les déceptions. « Ça va faire des dégâts, lâche un maire socialiste. Chez moi, les militants PS ne veulent même plus faire campagne » (…)

Ce malaise n’a pas échappé à Xavier BertrandL’ancien membre des Républicains a ouvert la porte. Sur France 3 mi-mars, il le suggérait :

« Je composerai une liste de très large rassemblement. Il y aura (sur la liste, ndlr) des gens qui ne voteront pas forcément pour moi à l’élection présidentielle mais des gens qui ont du cœur et ont envie de se battre pour la région« .

Une ouverture à gauche (…) assumée par son vice-président à la région Christophe Coulon. « S’il y avait des personnes d’une sensibilité de gauche, qui n’est pas celle de Xavier Bertrand, parce qu’il est un homme de la droite sociale, pourquoi ne pas envisager une coopération ?« , explique-t-il au micro de RTL.

Depuis son arrivée en 2015, le président des Hauts-de-France prend grand soin des élus socialistes de sa région. « C’est un ami », tranche un maire de gauche dans le Pas-de-Calais. « Je n’ai aucun grief contre lui », concède un autre. De là à annoncer leur ralliement à Xavier Bertrand ? « Certains PS ont déjà gratté à sa porte », jure un conseiller régional de droite.

En coulisse, Xavier Bertrand aurait multiplié les appels du pied. « Disons qu’il suggère, il tend des perches, il regarde si ça mord« , assure un poids-lourd du PS qui assure avoir été approché. Le sénateur du Nord Patrick Kanner accuse le président des Hauts-de-France de braconnage. « Xavier Bertrand pratique le racolage. Il va chercher des soutiens à gauche, il fait son marché, avec beaucoup de propositions. Il doit y avoir beaucoup de personne à qui il a promis le poste de 1er vice-président ! », explique-t-il (…) »

https://www.lesalonbeige.fr/xavier-bertrand-veut-representer-la-droite-aux-presidentielles-mais-negocie-deja-avec-la-gauche-pour-les-regionales/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s