Plaidoirie de Me Gilbert Collard en défense de Marine Le Pen…

François Floc’h (∗)

J’aime bien Gilbert Collard ! Il ne manque pas de culot.. Son langage est fleuri, inventif, percutant. En ces temps d’apathie politique et d’auto-censure, son côté « grande gueule » n’est pas pour nous déplaire. Avec lui, on ne s’ennuie pas ! Et c’est important pour capter l’attention de l’électeur… L’eau tiède n’intéresse personne !

Tout récemment, invité sur Sud Radio – avec TV Libertés, rare espace de liberté d’expression du PAF, le fameux Paysage Audiovisuel Français – il a répondu à Eric Morillot qui le questionnait sur la future Présidentielle. Le propos est intéressant et mérite d’être noté bien qu’il sente un peu trop le cirage… de pompes ! Étonnant de la part de Gilbert Collard…

Eric Morillot – On parle beaucoup d’une candidature d’Eric Zemmour. Est-ce que vous la craigniez ?

Gilbert Collard – Il faut se méfier des ruses de l’Histoire… Eric est un ami. S’il est candidat, il ferait battre Marine. Je crains une candidature qui pourrait appauvrir… nous retirer des voix que l’on pourrait avoir. C’est clair. Je pense qu’il faut un rapprochement entre Eric Zemmour et Marine.

Eric Morillot – Mais, vous ne pensez pas qu’il pourrait dépasser Marine Le Pen au 1er tour ?

Gilbert Collard – Non, je ne crois pas. Parce que l’on oublie quand même trop facilement que Marine, elle, offre aux Françaises et aux Français une expérience unique. Celle d’une femme qui a pris des coups, qui a reçu des tempêtes en pleine figure, des tempêtes politiques, affectives, humaines, et qui n’a jamais mis le genou à terre.

Et, ce dont la France a besoin c’est de quelqu’un qui ne s’agenouille pas, ni devant la repentance, ni devant l’Histoire, ni devant l’Union européenne, ni devant les banlieues, ni devant les zones de non-droit, ni devant la perte de souveraineté.

Et, elle a cet avantage, elle, à l’épreuve du feu, elle a eu ses brûlures et elle a tenu le coup. C’est assez unique.

 […] Et puis l’on passe à une questionnement sur l’Euro. Etc. Etc.

Cette réponse de Gilbert Collard m’a laissé fort perplexe…

Car, nous en connaissons tous des militants du « FN canal historique » qui ont pris des « tempêtes en pleine figure » en des temps politiques bien plus difficiles qu’aujourd’hui ! Et le premier d’entre nous, notre Jean-Marie Le Pen. L’argument de Gilbert Collard n’est donc pas recevable.

Gilbert Collard fait appel à notre mémoire. Et bien, prenons-le au mot !

A la question « Qui n’a jamais mis réellement le genou à terre ? », on peut lui rétorquer :

Qui s’est lancé dans une dédiabolisation stérile qui frise la compromission sinon le ridicule ?

Qui n’a jamais énoncé la moindre critique des lois mémorielles (Pléven, Gayssot, Perben) ? Lois qui bloquent les nécessaires débats, génèrent une auto-censure pernicieuse et empêchent ainsi les solutions salutaires.

Qui n’a manifesté aucun engagement contre les lois dites de « bioéthiques ». A défaut de participation, aucun soutien à La Manif pour Tous. Et même aujourd’hui, annonce par Jordan Bardella que les lois Taubira faisaient maintenant partie des acquis de la République et que l’on n’y toucherait pas !

Pauvres Gilets Jaunes qui ne demandaient rien – à tort – aux Politiques mais qui auraient pu recevoir au moins quelques signes de sympathie. Rien, le néant !

Et puis, tout récemment, les cadres du RN auraient reçu des consignes pour ne pas participer à la manifestation de soutien à Génération Identitaire ! Des petits jeunes courageux qui veulent rester debout et utilisent seulement la technique d’Agitprop bien utile en politique !

Qui a dit à de multiples reprises que l’Islam était compatible avec la République ? Manifestant ainsi, en plus de ses lacunes historiques, son manque de volonté politique en ce domaine. Qui a dit que le Grand Remplacement n’existait pas ?

Décidément, cela fait beaucoup pour quelqu’un qui n’aurait jamais mis le genou à terre !

A la réflexion, c’est plutôt Eric Zemmour que j’ai reconnu dans le portrait dressé par Gilbert Collard. Il faudrait évoquer les oukases soviétoïdes du CSA qui semble craindre davantage l’éditorialiste de CNews que la présidente du RN. Et il est un critère qui ne trompe pas : au compteur des passages devant la 17e Chambre, pour propos de quelqu’un qui ne veut pas mettre le genou à terre, Eric Zemmour sort largement vainqueur !

(∗) Ancien secrétaire départemental FN des Côtes d’Armor.

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2021/03/22/plaidoirie-de-me-gilbert-collard-en-defense-de-marine-le-pen-6305090.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s