Pour Éric Naulleau, «Si Adama Traoré n’était pas issu de la diversité, les médias de gauche ne se gêneraient pas pour dire ce qu’ils pensent»

FIGAROVOX/ENTRETIEN – Le chroniqueur et essayiste voit dans la condamnation d’Assa Traoré pour atteinte à la présomption d’innocence la fin d’une entourloupe intellectuelle. Et il regrette qu’Adama Traoré soit érigé en symbole de la lutte contre les violences policières.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s