Reprise de la propagande pro-migrants dès la réouverture des salles de cinéma

marina-fois

L’amateur de films français qui attend avec impatience la réouverture des salles ne sera pas déçu. Parmi les longs-métrages à venir, la comédienne Marina Foïs annonce dans une interview la sortie prochaine d’un de ces contes de fées enchanteur dans lequel elle tient le rôle d’une « militante du FN qui tombe amoureuse d’un réfugié dans la jungle de Calais ».

Un film barrière, en quelque sorte. Quinze mètres entre chaque spectateur. Pas plus de vingt personnes par salle. La production a réussi à dénicher le scénario tarte à la crème qui évitera l’affluence. 132e film sur le sujet. Et sans relâche, l’ami bobo remet l’ouvrage sur le métier.

Dernièrement, l’actrice Catherine Frot incarnait une SDF qui prenait sous son aile un petit migrant de 8 ans. Le mouchoir déjà trempé par le film précédent, le cinéphile de gauche peine à suivre la cadence. Séchage, repassage… Et déjà un autre se profile.

Le pensum annoncé par Marina Foïs, intitulé Ils sont vivants, se doit d’être perçu dans le cadre d’une politique de rediffusion. Même militantisme, même romantisme niaiseux. Tout semble réuni pour satisfaire les exigences du ministère de la Santé.

Dans le monde merveilleux du bobo avide de César, le migrant est un sucre d’orge, un apôtre descendu du ciel que le vilain d’extrême droite pourrait aimer s’il le connaissait. Même s’il s’est fait voler son portable par un mineur de 35 ans qui lui a porté quelques coups de couteau, le sujet doit tomber en extase devant la beauté intérieure de son agresseur. Alice au pays des merveilles ne fait pas le poids face à à l’univers magique du metteur en scène mondialiste.

Pour défendre le consensus imposé de toutes parts, le cinéaste se pare des habits du rebelle. Posture de révolté pour une cause rabâchée 24 heures sur 24. Résistant à un ennemi déjà vaincu. Scénarios alignés sur le catéchisme de BFM TV. Le prétendant à subventions et aides diverses se doit de rester dans la ligne du parti. Bisounours ou au chômage. L’alternative laisse peu de place à l’imagination.

Les irréductibles attendent désormais le cru Marina Foïs 2022. Une leader blonde d’un parti d’extrême droite qui a le coup de foudre pour son concurrent lors du débat de l’entre-deux-tours. Un mariage princier, toute voix discordante effacée… Allez, Marina, va au bout de tes rêves…

Jany Leroy

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s