Jean-Pierre Maugendre poursuivi pour avoir défendu la morale catholique

Comme l’explique le communiqué ci-dessous, notre ami Jean-Pierre Maugendre, président de l’association Renaissance catholique, vient d’être mis en examen simplement pour avoir défendu la doctrine catholique sur le mariage. Nous avions assez dit, je crois, que la loi Taubira n’était nullement, comme le disait la propagande, une loi qui « donnait des droits à certains sans en retirer à personne ». Dès 2013, il était évident que cette loi ne donnerait en réalité aucun droit aux homosexuels (qui pouvaient, comme nous tous, épouser une personne du sexe opposé), mais en retirerait à beaucoup: aux enfants d’abord, privés du droit d’avoir un père et une mère, mais aussi aux femmes rapidement contraintes à l’esclavage des mères porteuses, aux élus et aux fonctionnaires, privés du droit d’agir selon leur conscience, et aussi à nous tous, qui risquions de nous trouver menacés dans notre liberté (et notre devoir) de professer la vérité sur le mariage humain.

Nous y sommes. Il est désormais clair, même pour les moins attentifs, que le lobby LGBT ne défend nullement les droits légitimes des personnes homosexuelles, mais veut faire taire par l’intimidation et la menace tous les dissidents – le tout, bien sûr, à grands renforts d’argent public (les révolutionnaires post-soixante-huitards sont devenus des fonctionnaires de la Révolution)! Souhaitons que tous les catholiques de France se réveillent à l’occasion de ce procès et comprennent la gravité des enjeux. Souhaitons que nos évêques se portent aux côtés de « l’accusé » (dont la mise en examen, pour un tel motif, est un honneur). Souhaitons que tous les Français attachés à la loi naturelle comprennent la nature de ce totalitarisme sournois, vigoureusement hostile à toute conscience et à toute loi supérieure. Et souhaitons enfin que ce soit le procès de trop qui manifeste à tous le fanatisme et le sectarisme du lobby! En tout cas, Jean-Pierre Maugendre peut compter sur nos prières et notre soutien. J’allais ajouter: évidemment. Car ce n’est pas seulement son droit que Jean-Pierre Maugendre va défendre devant la justice, mais aussi le nôtre – et, ce qui est plus important encore, celui de l’Eglise.

Guillaume de Thieulloy

Directeur du Salon beige

En ce mercredi 24 février Jean-Pierre Maugendre a été mis en examen, comme directeur de publication du site internet Renaissance catholique, par le juge d’instruction pour « provocation à la discrimination à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle ». Ceci fait suite à une plainte, avec constitution de partie civile, déposée par l’association Stop homophobie le 30 juillet dernier.

Il est reproché à Renaissance catholique d’avoir publié sur son site, le 13 juin 2019, un article intitulé : L’Eglise du Dieu vivant : la colonne et l’appui de la vérité (1 Tim 3 ,15) tenant « notamment les propos suivants : « Les autorités civiles ne doivent pas établir d´unions civiles ou légales entre deux personnes du même sexe, qui clairement imitent l´union du mariage, même si de telles unions ne reçoivent pas le nom de mariage, puisque de telles unions encourageraient le péché grave pour les personnes concernées et seraient cause d´un grave scandale pour d´autres (cf. Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Considérations à propos des projets de reconnaissance juridique des unions entre personnes homosexuelles, 3 juin 2003) ».

Le texte incriminé était signé des cardinaux Burke, patron de l’Ordre de Malte, Pujats, archevêque émérite de Riga, et des évêques Peta, archevêque de Sainte-Marie en Astana, Lenga, archevêque émérite de Karaganda et Schneider évêque auxiliaire de Sainte-Marie en Astana.   L’association Stop homophobie fait partie de cette constellation d’associations dont la vocation est d’assurer « la veille en temps réel sur les réseaux sociaux et internet » et de lutter « contre les discriminations liées au sexe, au genre ou à l’orientation sexuelle ». Elle intervient en milieu scolaire et professionnel sur ces problématiques et mène des actions judiciaires. Cette association est largement subventionnée par la puissance publique, en particulier la région Ile-de-France dirigée par l’élue ex-LR Valérie Pécresse. Le site de la région Ile de France, sous le titre, « La lutte contre l’homophobie, une priorité pour la Région solidaire » mentionne Stop homophobie parmi les associations bénéficiant régulièrement de fonds publics – 1,1 millions d’Euros entre 2016 et 2020 pour 71 associations-.

Notre avocat sera maître Jérôme Triomphe, bien connu des défenseurs de la vie humaine innocente. Nous espérons vivement qu’au-delà de la mise en cause de notre modeste association de nombreux catholiques :

laïcs, prêtres et évêques comprendront que ce procès sera, en fait, celui de la liberté de l’Eglise à proclamer son enseignement moral, à la lumière de l’Evangile et à rappeler ses exigences, dans une société sécularisée.

Avec l’aide de Dieu nous ne nous déroberons pas ! En ce temps de carême nous confions cette intention à la prière de nos amis, connus ou inconnus. Nous savons que demain, malgré le triomphe apparent des méchants, brillera sur ceux qui se tiennent au pied de la croix la lumière de Pâques.

Un commentaire sur “Jean-Pierre Maugendre poursuivi pour avoir défendu la morale catholique

  1. Cher Monsieur,
    Croyez bien que je vous soutiens de toute la de mes pauvres prières. C’est une honte!

    Très humblement vôtre,

    P.S.: à mon âge, je connais tous vos amis et leurs ancêtres.

    Que Dieu vous garde,vous bénisse et vous protège: en union de prières.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s