En France, les Arabo-musulmans imposent un antisémitisme du quotidien.

Et nos dirigeants politiques comme beaucoup de nos médias officiels mais, pire, un nombre croissant d’enseignants ou de juges en sont responsables. Car la dhimmitude est un nouveau plafond de verre imposé chaque jour davantage par l’islam et ses sbires (https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2020/12/29/a-ne-lorgner-que-sur-lantisemitisme-suranne-des-siecles-passes/). Comme ce fut le cas en Allemagne à partir de 1933. Mais, cette fois-ci, nul ne pourra dire qu’il ne savait pas.

Ainsi, jeudi 11 février, Jean Castex a évoqué la hausse de l’antisémitisme en France, en particulier dans les écoles, parlant de « petits gestes sales du quotidien« . Pour Noémie Madar, présidente de l’UEJF, « c’est ça, la réalité de l’antisémitisme en France : les mots sont assez bien choisis. Depuis 15 ans, nous avons connu l’assassinat d’Ilan Halimi, puis les attaques de l’école Ozar Hatorah, de l’Hyper Casher (…) mais il y a un antisémitisme du quotidien qui s’est installé, dans les universités, dans la rue, ou à l’école« . 

« En 2020, il y a eu 44 agressions antisémites, soit autant qu’en 2019, alors que nous avons été confinés pendant six mois« , déplore-t-elle, ainsi qu’une hausse de la haine antisémite en ligne : « Cela fait des années que les réseaux sociaux sont envahis par la haine, et que les GAFA refusent de modérer cette haine (les mêmes qui font la chasse aux propos patriotes). La crise du Covid a permis une explosion de cette haine mais aussi une meilleure exposition« . En décembre par exemple, une candidate au concours de Miss France a été victime d’un torrent d’insultes sur les réseaux sociaux : « Malheureusement ça ne m’a pas étonnée« , affirme Noémie Madar, « ça a donné une visibilité immense à cette question, mais dans les universités, dans les écoles, souvent quand, en tant que juif, on dit qu’on a de la famille en Israël, ça provoque des insultes, ou une stigmatisation ». 

« La lutte passe par trois points concrets : la prévention, la formation et la sanction« , explique-t-elle, déplorant que le caractère antisémite « est très peu retenu par le parquet ou par les juges« , tant ils ont la trouille des représailles !. « L’arsenal législatif existe (…), mais il faut qu’il soit appliqué, que les juges se rendent compte que le caractère raciste ou antisémiste est primordial, à la fois pour la victime, mais aussi pour éviter l’impunité« . 

Noémie Madar peut encore rêver… Mais ce ne sont pas les projets d’Emmanuel Macron qui vont aider à ce que ses rêves se réalisent ! *

Le 12 février 2021.

Pour le CER, Jean-Yves Pons, CJA.

*Vous en saurez davantage ici : https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2021/02/12/pour-emmanuel-macron-le-grand-remplacement-doit-desormais-sattaquer-a-la-haute-fonction-publique/

https://conseildansesperanceduroi.wordpress.com/2021/02/12/en-france-les-arabo-musulmans-imposent-un-antisemitisme-du-quotidien/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s