S’il est possible de dissoudre un groupe qui n’a jamais enfreint la loi, alors c’est la liberté d’expression qui est visée

S’il est possible de dissoudre un groupe qui n’a jamais enfreint la loi, alors c’est la liberté d’expression qui est visée

Vu sur leSalonBeige

Dans un communiqué, l’Action française apporte son soutien à Génération Identitaire :

Certes, notre conception de la nationalité diffère de celle de Génération identitaire. L’AF n’est pas obsédée par le critère ethnique en la matière et, surtout, n’adhère pas à l’idée d’identité européenne. Toutefois, nous partageons avec cette formation politique (et non ce « groupuscule d’ultra-droite » comme le chantent en chœur les médias, plus pressés de répéter les éléments de langage du gouvernement que de suivre une neutralité déontologique), mais aussi avec la grande majorité des Français, la volonté de défendre la France contre l’immigration massive qui menace de la submerger, de détruire sa civilisation et de rendre impossible toute assimilation des populations d’origine étrangère qui seraient encore désireuses de s’y intégrer.

Les jours qui viennent nous diront si le ministre de l’Intérieur, aussi inutile et inefficace que ses prédécesseurs, placé là pour donner les apparences de la fermeté alors que nos frontières demeurent les passoires que l’on sait, parviendra à ses fins contre Génération identitaire.

Mais l’issue de cette affaire ne sera pas sans conséquences et elle intéresse tous les opposants au pouvoir en place. En effet, s’il est possible de dissoudre un groupe qui n’a jamais enfreint la loi, qui a gagné tous les procès qui lui ont été intentés, au seul motif qu’il dénonce le péril migratoire, alors c’est la liberté d’expression et la possibilité même d’une opposition à la Macronie qui se trouveront dissoutes.

4 avocats travaillent une réponse à la lettre envoyée par le ministère de l’Intérieur. Clément Martin, porte-parole de GI, dénonce une lettre « pleine d’inexactitudes, d’erreurs factuelles, de mensonges et d’un tas d’éléments qui n’ont pas leur place dans une procédure de dissolution ».

« Un exemple parmi tant d’autres, ils nous ont reproché d’avoir constitué une milice, et pour justifier le fait que nous avons été une milice, il mettent en avant l’action que nous avons faites dans les alpes en 2018. Action pour laquelle, au Col de l’Echelle, nous avions symboliquement recréé une frontière. Action pour laquelle nous avons été intégralement relaxés par la justice. Cette même action sert aujourd’hui de prétexte à notre dissolution. C’est absurde ».

Pour défendre cette liberté, Génération Identitaire organise une manifestation, autorisée par la préfecture, à Paris, Place Denfert-Rochereau à 14h ce samedi. Plusieurs personnalités ont annoncé leur participation, parmi lesquelles Jean-Frédéric Poisson  :

 

Un commentaire sur “S’il est possible de dissoudre un groupe qui n’a jamais enfreint la loi, alors c’est la liberté d’expression qui est visée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s