Pour gagner, Marine Le Pen devrait être sans concession sur les idées et non compter à nouveau sur une stratégie électoraliste foireuse

Pour gagner, Marine Le Pen devrait être sans concession sur les idées et non compter à nouveau sur une stratégie électoraliste foireuse

Comme en 2017, c’est un piège qui se dessine et qui risque fort de créer de nombreuses désillusions au sein du RN et de l’électorat de droite.

Souvenez-vous, en 2017, Emmanuel Macron avait subtilement laisser entendre qu’il quitterait le débat de l’entre-deux tous si Marine Le Pen était trop agressive ou incorrecte. Il ne s’en était pas fallu de plus pour que les « glorieux » conseillers de la candidate du RN ne la pousse à faire craquer Emmanuel Macron, stratégie d’attaque et de harcèlement qui a conduit au fiasco mémorable qui collera à cette dernière comme le sparadrap du capitaine Haddock…

Aujourd’hui, Emmanuel Macron lui tend à un autre piège par l’intermédiaire de Gérald Darmanin, en service commandé et non en franc-tireur, qui lui reproche d’être « molle ». Une partie de LREM s’en offusque (hypocritement?) :

Lire la suite

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s