Radio France : halte à cette propagande d’Etat qui coûte une fortune au contribuable

On apprend que le budget de Radio France (7 antennes) est supérieur (630 millions) au budgets cumulés des 330 radios privées (560 millions) et ces dernières emploient 8 000 personnes, contre 4 000 pour Radio France.

Parmi les réformes urgentes de l’Etat à réaliser, il y a certes, la suppression de la redevance audiovisuelle, mais surtout la rationalisation sinon la disparition de l’audiovisuelle publique qui coûte une fortune aux contribuables pour les assommer d’une propagande politique de plus en plus insupportable, à l’image de France inter. Cet article est terrifiant :

« (…) Enjeu de la polémique : le gâteau publicitaire, dans lequel Radio France est, depuis 2016, autorisée à mordre à hauteur de 42 millions d’euros annuels.

Or, le projet de contrat d’objectifs et de moyens (COM), actuellement en cours de discussion entre le ministère de la culture et Radio France pour la période 2020-2022, ne fait plus, en l’état, mention d’un tel plafond. « Malgré de nombreuses alertes des radios privées et plusieurs rapports publics [Conseil supérieur de l’audiovisuel, Cour des comptes, Parlement…], Radio France a systématiquement dépassé ce plafond au mépris de ses engagements et sans aucune réaction de son ministère de tutelle », se fâchent les radios plaignantes, dans un communiqué publié lundi 1er février (…)

Anne Fauconnier, la déléguée générale du Bureau de la radio, arguments chiffrés à l’appui. « En 2020, Radio France a bénéficié d’un budget de 630 millions d’euros, dont 580 millions au titre de la contribution à l’audiovisuel public, pour faire vivre sept antennes, explique la représentante des grands groupes radiophoniques. Dans le même temps, les 330 radios privées du pays se sont partagé un marché de 560 millions d’euros, en décroissance depuis plusieurs années. »

Que les radios privées, déjà affectées par les conséquences de la crise sanitaire, souffrent davantage, et il en va « du pluralisme de l’information et de la diversité du média », prévient-elle. Non seulement « les radios privées emploient 8 000 personnes, contre 4 000 pour Radio France, mais la redevance qu’elles versent à la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique dépend de leur chiffre d’affaires », rappelle cette ancienne secrétaire générale du pôle radio du groupe Lagardère (…) »

https://www.lesalonbeige.fr/radio-france-halte-a-cette-propagande-detat-qui-coute-une-fortune-au-contribuable/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s