Vive le Roi : interview avec l’Action française, par Ciaran Brennan. 2/5

Sur le plan politique, nous sommes une partie importante des Gilets jaunes, un mouvement populaire pour la justice économique et une vraie démocratie (démocratie locale et directe) pour une partie de la population qui a été trop longtemps laissée de côté et qui a l’impression de ne pas l’être. entendu par leur gouvernement en exemple, en 2005 le référendum français sur le traité établissant une Constitution pour l’Europe a eu lieu, malgré le vote d’une majorité de Français contre, la constitution a été adoptée.

Sur le plan sociétal, nous étions en 2013 en première ligne lors des manifestations de La Manif Pour Tous contre les lois sociétales qui changeraient profondément l’anthropologie classique (mariage homosexuel, adoption d’enfants pour les couples homosexuels, MAP, maternité de substitution, etc.). 

Nous sommes évidemment très actifs dans les universités et souhaitons lutter contre l’idéologie progressiste qui subvertit les universités depuis près de cinquante ans.

Ces actions sont complétées à l’aide de flyers, d’articles, de communiqués de presse et de conférences. L’activisme est pour nous une extension de la réflexion.

Au-delà des cascades, quelles sont les activités organisées par AF à la fois sur les campus et socialement entre les membres?

Action française est désignée comme un complot à ciel ouvert contre le gouvernement. L’action clé est d’expliquer au peuple français pourquoi la République est si mauvaise et la politique derrière elle si stupide. 

Vous avez donc deux niveaux : grande explication théorique ou parler directement avec les gens ou colportage de notre propagande (nous avons un magazine nommé «Le Bien Commun») car Action française est interdite comme titre de presse et un journal «L «insurgé» (The Rebel) pour les étudiants avec un ton plus effronté). 

Autour de ce noyau, nous avons l’agitprop comme expliqué précédemment et 4 événements majeurs en un an : le 21 janvier pour commémorer la mort de Louis XVI. Le deuxième dimanche de mai, nous avons un rassemblement pour la Sainte Jeanne d’Arc. Fondamentalement, Jeanne d’Arc est devenue sainte grâce au travail d’Action française. Les militants de l’AF ont passé plus de 1000 jours en prison pour forcer la République à la reconnaître comme une figure française majeure. 

Elle est toujours le symbole que la France est un pays en particulier et que nous devrions refuser d’être vendus à l’étranger. Et aussi que les fichus Anglais devraient rester sur leur île sanglante et oublier leurs rêves d’impérialisme. La veille, nous avons des conférences et un grand banquet avec toutes les générations d’AF. 

Comme le disait Jeanne d’Arc à propos des Anglais: «De l’amour ou de la haine de Dieu pour les Anglais, je ne sais rien, mais je sais qu’ils seront tous expulsés de France, sauf ceux qui y meurent». J’espère qu’il pourra faire de même pour les Anglais en Irlande.

Le troisième événement important est le camp d’été. Pendant une semaine, les gens assistent à des conférences, des séminaires (comment être graphiste, journaliste ou un bon leader…) et ont un grand dîner avec beaucoup de vin et des chansons folkloriques traditionnelles. 

Le concept est de créer un esprit d’équipe, d’organiser l’année prochaine et d’enseigner les bases du maurrassisme aux nouveaux. Le dernier grand événement est la commémoration de la fin de la Première Guerre mondiale.C’est un moment très important car lorsque la France a capitulé face à l’Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale, l’Action française a organisé de grands événements pour célébrer la défaite du régime prussien même si les nazis ont désapprouvé . 

Mais entre ces moments, on peut réagir au jour le jour par exemple, s’opposer à la destruction d’une ancienne église à Lille ou Bordeaux ou célébrer d’autres événements comme le 6 janvier 1934   ou simplement prendre une bière pour un match de rugby. Surtout quand la France écrase les trèfles irlandais. 

En ce qui concerne la structure d’AF, pourriez-vous entrer dans les détails sur l’organisation, ses différents moyens de propagande et son fonctionnement, en particulier les cercles étudiants pour lesquels elle est célèbre? 

Une section est essentiellement construite autour de deux piliers: l’action et l’éducation. Notre action hebdomadaire régulière comprend le colportage de rue, la distribution de dépliants, l’organisation d’événements et l’agitprop. Notre formation se construit avec la lecture d’écrivains maurrassiens (Maurras, Bainville, Léon Daudet, Marcel Proust, Georges Bernanos, Pierre Boutang…) et d’autres écrivains de toutes tendances politiques (Invisible Collective, The Unabomber, Hanna Arendt, Chesterton, Edmund Burke…) . 

Nous poussons les gens à lire également des essais, de l’histoire, des livres politiques ou de la littérature. Nous voulons toujours perpétuer la vieille approche humaniste. D’autre part, nous encourageons les gens à lire notre presse et notre journalisme interne. 

Enfin, nous organisons de nombreuses formations théoriques appelées «cercle». Un Cercle s’est construit sur trois niveaux: 

1 Pour que le débutant donne des instructions sur le cœur des pensées du maurrassisme. 2 Sur des événements contemporains ou des thèmes très spécifiques tels que la monarchie marocaine, la cartographie, l’anarcho-royalisme ou la contre-culture. 3 Débat politique basé sur la maîtrise des thèmes et les bases du maurrassisme.

La plupart des gens vont 1 à 2 en un an et passent au niveau 3 cinq ans après leur introduction au mouvement. 

Cette formation forte est tout à fait unique dans la politique française, car la plupart des structures politiques sont post-modernes et refusent d’avoir une doctrine. Et dans les quelques structures, nous avons encore une doctrine qu’aucun d’entre eux n’enseigne aux gens leur doctrine ou très peu. Une section comme Paris pourrait organiser 2 ou 3 cercles en une semaine avec le même nombre de colporteurs et une formation de graphiste. Le théoricien italien de la guerre culturelle, Antonio Gramsci, a découvert ce concept dans la lecture d’AF et dit que nous sommes une armée uniquement composée d’officiers.

La formation d’une nouvelle génération d’activistes nationalistes, d’artistes et d’intellectuels est un objectif clé pour AF. Comment s’y prend-il? 

Cela va très bien. Tout d’abord, nous demandons à nos militants d’être les meilleurs dans leur vie professionnelle et personnelle, ils doivent être des modèles pour leurs compatriotes. Ils sont la démonstration de leurs idées, donc être respecté est la première étape pour convaincre les autres que vos idées sont respectables. 

Le mouvement est très diversifié ce qui nous apporte une grande complémentarité, chacun apportant ses compétences à la table et nous encourageons chacun à développer son propre charisme.

Depuis 2013 et La Manif Pour Tous, nous sommes devenus beaucoup plus forts. Avec nos 3000 membres, nous sommes le mouvement politique avec le plus d’activistes. Notre université d’été a rassemblé plus de 270 personnes l’année dernière et était organisée par des professeurs de Science-Po (Institut d’études politiques de Paris). Au cours des dernières années, de nombreux journalistes ou intellectuels venant d’AF se sont lancés dans des journaux ou des réseaux sociaux célèbres.

Comme expliqué précédemment, l’actuel ministre de la Sécurité est un ancien membre de l’AF et de nombreux journalistes, écrivains ou personnalités politiques prennent leur base dans l’AF. Le gouvernement parle d’un pays légal et d’un pays réel (un thème maurrassien important). Mais, en même temps, nous ne pouvons pas reconnaître que notre nation est en décomposition. 

Nous souffrons des mêmes guerriers de la justice sociale qu’aux États-Unis. Notre langue française regorge de mots anglais contre nature, qui sont les conséquences d’une sous-culture mondiale. Nous luttons donc avec nos petits bras et réussissons à créer encore une sorte d’élite, mais Dieu sait seulement si cela suffit pour le moment. Maurras est un penseur de la réforme intellectuelle, mais quelques décennies plus tard, nous sommes obligés de reconnaître que nous avons encore beaucoup à faire. 

Vous m’avez décrit dans des conversations précédentes comme un Maurrassien à voix haute, à quel point est-il facile (ou difficile) d’être une figure publique de la droite nationaliste sur les campus et dans la société française en général, notamment en ce qui concerne l’emploi et le statut social?

En raison de l’ignorance générale, la plupart ne savent pas qui est Maurras. Donc, avec un peu de subtilité, vous pouvez convertir les gens. Beaucoup de mes collègues citent actuellement Maurras sans savoir que cela vient de lui. 

C’est le genre de jeu que mes glandes ironiques ont beaucoup apprécié. Mais, la plupart des gens qui connaissent Maurras connaissent un faux Maurras: Maurras en tant que raciste ou antisémite obsessionnel ou admirateur du Troisième Reich. 

À suivre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s