Redoublement de l’immigration clandestine en Europe malgré la crise du Covid-19, silence du côté des médias (Ojim)

Ojim – Les chiffres sur le nombre de migrants arrivés clandestinement en Europe en 2020 sont désormais connus. Ils montrent qu’en dépit de la pandémie de coronavirus, en dépit des confinements et autres couvre feux imposés aux populations européennes, en dépit de la crise économique qui commence à faire des ravages, les clandestins arrivent toujours massivement et en toute liberté en Europe. Les médias de grand chemin rivalisent de paraphrases et autres formules euphémisantes pour éviter de présenter le deux poids deux mesures imposé aux populations européennes : d’un côté des mesures strictes de restriction des déplacements des Européens, de l’autre, un aller simple de nombreux extra-Européens pour l’Europe. Revue de presse.

C’est en mode « vibreur » que l’actualité de l’immigration clandestine est couverte par les médias de grand chemin. Que cela concerne les franchissements illégaux des frontières européennes ou la pression aux frontières intérieures de la France, les migrants sont présentés comme des victimes des pays où ils viennent d’arriver clandestinement. Cette discrétion et cet exercice de contrition sont peut-être le début de l’explication du peu de réactions dans l’opinion publique et des décideurs politiques à ce sujet.

LES CHIFFRES COMMUNIQUÉS PAR LES MÉDIAS SONT LES PLUS BAS

Pour présenter le nombre d’entrées illégales en Europe en 2020, de nombreux médias reprennent à leur compte les chiffres communiqués par l’agence européenne des garde côtes et garde-frontières Frontex.

La baisse de ce nombre en 2020 par rapport à 2019 est présentée de manière obsessionnelle.

Ouest-FranceRFI et d’autres titres soulignent que l’on assiste à une « baisse des arrivées de migrants illégaux dans l’Union européenne en 2020, selon Frontex ».

Aucun titre ne relève que le décompte réalisé par le Haut-commissariat aux réfugiés des Nations Unies du nombre de « réfugiés » et de migrants arrivés clandestinement par la mer et la terre en Europe fait apparaitre 92 256 arrivées clandestines en Italie, en Espagne et en Grèce, un chiffre bien supérieur à celui communiqué par Frontex, 78 278 (sans tenir compte des 26 928 entrées illégales par les Balkans recensées).

(…) Lire la suite sur l‘Observatoire du Journalisme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s