Empêtrée dans des décennies de mensonge sur le respect de la Vie, la France va-t-elle pouvoir dire la vérité sur le” pseudo-vaccin” contre le covid 19

Empêtrée dans des décennies de mensonge sur le respect de la Vie, la France va-t-elle pouvoir dire la vérité sur le” pseudo-vaccin” contre le covid 19 ?

Communiqué de Laissez les Vivre Sos Futures Mères :

Non, ce n’est pas un vaccin mais une thérapie de modification de l’A.D.N. Le professeur Alexandra Henrion-Caude vient de lâcher le mot devant le professeur Grimaldi qui s’attendait juste à un débat sur les effets secondaires dudit vaccin auquel il aurait opposé un discours tout prêt sur la théorie bénéfice-risque. Merci au Salon Beige d’avoir immédiatement retransmis cette révélation divulguée sur Cnews. La généticienne a osé, elle a lâché l’explication donc, maintenant, normalement, personne de bonne foi ne pourra plus parler de vaccin. Elle a merveilleusement expliqué en une minute, avec sa simplicité et sa fraîcheur de femme, ce que l’avocat Robert Francis Kennedy avait démontré hier en plusieurs pages, qui restent néanmoins fort pertinentes. Oui, ce traitement est dangereux et, en aucun cas, il ne faut le nommer vaccin.

Mais, alors, ce vaccin miracle qu’on attendait comme le sauveur au point que bizarrement c’est deux jours après la proclamation médiatique de l’élection de Joe Biden, que sa mise au point aurait été révélée n’en est pas un. Pfizer, Sanofi, Moderna, AstraZeneca, Sputnik, nous auraient  donc tous menti et, après eux, tous les média, soit, le plus souvent pour promouvoir le pseudo-vaccin soit parfois, à leur insu, pour s’y opposer. Le vaccin n’existe donc pas. Les hommes politiques nationaux, régionaux qui organisent des plans de vaccination devraient donc évoquer des programmes de changement de patrimoine génétique. Ca risque d’être plus difficile à faire passer.

Le problème est le suivant : dans un pays qui a toujours menti sur les appellations pour faire accepter la politique de mort, cela risque d’être plus dur d’imposer un langage de vérité. Quand l’avortement est rebaptisé I.V.G depuis 50 ans, l’avortement tardif I.M.G, l’euthanasie D.M.D (droit de mourir dans la dignité), le recours aux mères porteuses G.P.A, le clonage cellulaire transposition nucléaire, il devient difficile de mettre une réalité sur chaque concept. Obscurcissement sémantique préparé par les loges depuis des décennies ! Si on parvient à obtenir la vérité terminologique, il va être beaucoup plus difficile de présenter l’acte aux patients qui ne voudront peut-être pas être de vrais cobayes.

“Non aux O.G.M mais aussi non aux E.G.M.” (embryons génétiquement modifiés) scandait-on lors des manifestations contre les premières lois bioéthiques, sans pouvoir prévoir l’horreur du scénario qui se profile actuellement,. Aujourd’hui, nous ne pouvons que que dire de toutes nos forces : “Mon Dieu, préservez-nous d’une H.G.M” (Humanité génétiquement modifiée).

https://www.lesalonbeige.fr/empetree-dans-des-decennies-de-mensonge-sur-le-respect-de-la-vie-la-france-va-t-elle-pouvoir-dire-la-verite-sur-le-pseudo-vaccin-contre-le-covid-19/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s