Sur Métainfos.com, Michel Lhomme commente le remarquable livre de Franck Buleuux, »Le guerre sociale qui vient »

Source Métainfos.com cliquez ici

Alors que cette nuit, des voitures brûleront, des quartiers s’enflammeront sans que Moussa Darmanin, le ministre de l’Intérieur malgré ses rodomontades ne soit capable d’enrayer le désordre malgré le couvre-feu proclamé et les moyens déployés justifiés habilement par le covid (https://youtu.be/Ae3ZdpBS-co), nous portons aujourd’hui au débat par quatre textes la question d’une éventuelle guerre civile française à l’occasion de la sortie du livre de Franck Buleux chez Dualpha, La guerre sociale qui vient en course ce dernier jour pour le Prix des lecteurs de Présent (appuyer cette démarche de vérité en choisissant cet essai : https://present.fr/votez/). ML. Lire la suite « Sur Métainfos.com, Michel Lhomme commente le remarquable livre de Franck Buleuux, »Le guerre sociale qui vient » »

Macron en panique : et si Michel Barnier était candidat contre lui en 2022 ?

800px-brexit-debate-michel-barnier-eu-brexit-negotiator-48753411836-800x475-1

Décidément, la cote de popularité d’ doit être bien basse, lui qui fait exploser pourtant tous les records d’audience chaque fois qu’il doit nous annoncer nos nouveaux horaires de sortie. Un signe ne trompe pas : le réveil des ambitions à droite, chez LR. Pas une semaine sans qu’un second rôle de ce parti en perdition (8 % aux dernières européennes, perte de Bordeaux et Marseille aux dernières municipales, hémorragie historique de militants) ne réussisse à capter un peu de lumière et à faire miroiter qui son « ambition » (pour la France, bien sûr), qui sa volonté d’« être utile ». Lire la suite « Macron en panique : et si Michel Barnier était candidat contre lui en 2022 ? »

La fraude en col blanc Vers un capitalisme criminogène 5/5

Le plus troublant est que, malgré les destructions que ce processus de dérégulation des marchés financiers a opérées, rien ne semble pouvoir limiter le pouvoir de la haute finance toxique. L’oligopole financier mondialisé, pourtant à l’origine de la crise de 2008, en est ressorti plus fort. On peut évidemment trouver des explications techniques à cet essor ininterrompu, mais la véritable cause est politique. Le Politique est captif, pris en otage. Cette capture est d’abord cognitive et intellectuelle : non seulement les politiques ne comprennent pas la centralité des questions financières, mais surtout ils sont effrayés par la technicité des arcanes de cet univers et plus encore, par le jeu des revolving doors. Lire la suite « La fraude en col blanc Vers un capitalisme criminogène 5/5 »

2020, année islamiste – 2020 annus horribilis, par Paul Vermeulen

samuel paty islamistes

L’assassinat du professeur Samuel Paty par le musulman islamiste tchétchène Abdoullakh Anzorov, perpétré le vendredi 16 octobre 2020 à proximité du collège où il travaillait, est venu rappeler combien la France est victime d’une véritable offensive islamiste. Cet attentat est un terrible symbole de cette offensive, comme le furent les attentats de Charlie Hebdo. Dans les deux cas, ce furent des attentats contre la liberté de conscience, une des principales valeurs des « démocraties libérales ». Dans les deux cas, comme pour tous les attentats, les revendications se font au nom de la lutte contre la « Chrétienté ». Pour les musulmans, nous sommes des mécréants, et encore des chrétiens.

Lire la suite « 2020, année islamiste – 2020 annus horribilis, par Paul Vermeulen »

Manifestations « Marchons Enfants » partout en France les 30 et 31 janvier contre l’extension de la PMA, la GPA et le projet de loi bioéthique

Le mouvement social associatif unitaire mobilisé sous le label « Marchons Enfants » dénonce l’irresponsabilité du gouvernement qui impose l’examen du projet de loi « bioéthique » en 2nde lecture au Sénat à partir de la mi-janvier alors même que la crise sanitaire est responsable d’une vie démocratique fortement dégradée et qu’un 3econfinement se profile.

Alors qu’Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, vient de laisser entendre qu’un 3e confinement est sérieusement envisagé à la rentrée, l’heure est-elle vraiment à la poursuite de l’examen du projet de loi « bioéthique » ? Ce calendrier a été connu le 15 décembre, alors que les Français avaient évidemment la tête à la mise en place du couvre-feu et à l’organisation de vacances de Noël particulières et atypiques. Comment justifier de l’urgence ou de la priorité à accorder à ce projet de loi qui n’est ni bio, ni éthique ? La gêne de l’Exécutif est évidente : pas un mot du Président de la République sur ce sujet, ni du Premier Ministre, ni d’aucun des membres du gouvernement. Lire la suite « Manifestations « Marchons Enfants » partout en France les 30 et 31 janvier contre l’extension de la PMA, la GPA et le projet de loi bioéthique »

ADIEU 2020? L’ANNÉE OÙ LE VIRUS TUA LA DÉMOCRATIE… ( I )

diafoirus-768x342-1

En cette fin de l’année 2020 dominée par la pandémie du covid 19, et en espérant que cette page sinistre soit tournée durant l’année qui vient le plus rapidement possible, ce n’est pas tant la maladie et ses solutions thérapeutiques qui doivent attirer l’attention, que l’état de délabrement de notre démocratie et de notre fameux Etat de Droit. Le débat médical et ses errements ont éveillé un doute légitime sur la médecine en tant que science, et sur la qualité du système de santé français qui, réputé sur place le meilleur du monde, a rappelé ce que l’on disait de l’armée française avant Mai 1940. En fait, on sait désormais que l’accès social aux soins en France est l’un des plus généreux y compris pour des étrangers. Lire la suite « ADIEU 2020? L’ANNÉE OÙ LE VIRUS TUA LA DÉMOCRATIE… ( I ) »

Les crèches, le cimetière & la civilisation (texte de 2017)

Nous avons souhaité vous parler dans ce numéro de ce qu’est l’enjeu civilisationnel de la politique française aujourd’hui. Il faut reconnaître, avant de partir dans toutes sortes de théories, que les grands événements du quotidien relèvent désormais tous de ce prisme civilisationnel, que ce soit, pour en rester à ce mois de décembre 2017 la mort de l’aristocrate-écrivain Jean d’Ormesson ou celle du très plébéien chanteur Jean-Philippe Smet dit Johnny. Pour l’un comme pour l’autre, la France a trouvé occasion, en saluant des défunts de faire mémoire de son propre passé et de vérifier qu’elle s’était trouvée belle, à l’époque, avec une sorte de nostalgie d’autant plus vaste, d’autant plus envoûtante qu’elle n’est jamais dite, qu’elle est interdite. Lire la suite « Les crèches, le cimetière & la civilisation (texte de 2017) »