Des scientifiques contre le confinement

Des scientifiques contre le confinement

Le site Strategika a eu la bonne idée de publier les déclarations de 12 scientifiques du monde entier, critiquant la gestion de l’épidémie de coronavirus, et notamment l’enfermement général. Naturellement, ce ne sont pas parce qu’ils sont “dissidents” qu’ils ont raison, mais un peu d’esprit critique, cela donne un bon bol d’air – ce qui, par ces temps “d’assignation à résidence”, est assez plaisant!

Extraits :

Nous craignons qu’un million d’infections par le nouveau virus n’entraînent 30 décès par jour au cours des 100 prochains jours. Mais nous ne réalisons pas que 20, 30, 40 ou 100 patients positifs pour des coronavirus normaux meurent déjà chaque jour.

Je n’ai jamais rien vu de tel, ni de si près. Je ne parle pas de la pandémie, car j’en ai vu 30, une par an. On appelle cela la grippe. Et d’autres virus de maladies respiratoires, nous ne savons pas toujours ce qu’ils sont. Mais je n’ai jamais vu cette réaction, et j’essaie de comprendre pourquoi. […] Dans la province de Hubei, où le nombre de cas et de décès a été de loin le plus élevé, le nombre réel de cas signalés est de 1 pour 1000 personnes et le taux réel de décès signalés est de 1 pour 20 000. Cela permettrait peut-être de mettre les choses en perspective.

Celui qui pense que les gouvernements mettent fin aux virus se trompe. Les gouvernements ne peuvent pas stopper les virus et le verrouillage du système tuera plus de personnes en raison de la dépression que le virus.

Je ne suis pas un fan du confinement. Quiconque impose une telle mesure doit aussi dire quand et comment en sortir. Puisque nous devons supposer que le virus sera présent pendant longtemps, je me demande quand reviendrons-nous à la normale ? On ne peut pas garder les écoles et les garderies fermées jusqu’à la fin de l’année. Parce que cela prendra au moins autant de temps avant que nous ayons un vaccin. L’Italie a imposé un verrouillage et a obtenu l’effet inverse. Ils ont rapidement atteint leurs limites de capacité, mais n’ont pas ralenti la propagation du virus pendant le confinement.

Notre problème principal est que personne ne s’attirera jamais d’ennuis pour des mesures trop draconiennes. Ils ne s’attireront des ennuis que s’ils en font trop peu. Ainsi, nos politiciens et ceux qui travaillent avec la santé publique font beaucoup plus qu’ils ne devraient faire. Aucune mesure aussi draconienne n’a été appliquée pendant la pandémie de grippe de 2009, et il est évident qu’elles ne peuvent pas être appliquées chaque hiver, c’est-à-dire toute l’année, car il y a toujours l’hiver quelque part. Nous ne pouvons pas fermer définitivement le monde entier. S’il s’avère que l’épidémie s’atténue d’ici peu, il y aura une file d’attente de personnes qui voudront s’en attribuer le mérite. Et nous pouvons être sûrs que des mesures draconiennes seront à nouveau appliquées la prochaine fois. Mais n’oubliez pas la blague sur les tigres. “Pourquoi souffles-tu dans la corne ?” “Pour éloigner les tigres.” “Mais il n’y a pas de tigres ici.” “Voilà, vous voyez bien !”

L’ensemble de ces déclarations est à lire ici.

https://www.lesalonbeige.fr/des-scientifiques-contre-le-confinement/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s