Des eurodéputés polonais estiment que la police en France se comporte comme celle des «pays totalitaires»

Les violences policières en France sont de nouveau la cible de vives critiques. Cette fois, ce sont des eurodéputés polonais qui demandent à Emmanuel Macron de mettre fin à «la violence des autorités» contre les Français, rapporte Mediapart. Les eurodéputés n’ont pas laissé sans réponse les propos d’Emmanuel Macron prononcés lors de son déplacement à Varsovie le 4 février et qui ont visé la ligne politique du parti de Jaroslaw Kaczynski, Droit et Justice (PiS), au pouvoir depuis 2015. Le président français avait alors mis les autorités polonaises en garde contre «une résurgence nationaliste en négation des principes politiques européens».

Selon Mediapart, l’eurodéputé polonais Jacek Saryusz-Wolski a envoyé mercredi 5 février un courriel à l’ensemble de ses collègues parlementaires leur proposant de signer la pétition adressée «au Président E.Macron afin de lui demander d’arrêter la violence des autorités de la République française contre les citoyens» :

«Battre des personnes sans défense, leur tirer dessus, utiliser une brutalité injustifiée contre des protestataires qui exercent leurs droits civils à la liberté de rassemblement et d’opposition aux politiques des autorités, violent les droits de l’homme fondamentaux et les principes démocratiques. Tout cela dans son ensemble indique l’abus de pouvoir, la perte de toute mesure, qui transforme souvent révolte légitime en délire destructeur. Ce n’est pas différent du comportement de la police dans les pays totalitaires», précise la pétition.

Du côté français, le chef de la délégation française Renaissance à Strasbourg Stéphane Séjourné rejette notamment l’utilisation des mots «violence des autorités» et «totalitaires» : «Y-a-t-il en France un effort organisé des autorités visant à porter atteinte à l’intégrité physique des citoyens? Est-il impossible en France pour un citoyen d’obtenir réparation pour un usage disproportionné de la force par les autorités? La France est-elle gouvernée par des individus non élus? Le droit de grève, de manifester, de débattre est-il bafoué dans la rue et dans les médias, y compris publics? Non, bien sûr que non», indique la lettre reprise par le média. «La France est un État de droit où l’usage proportionné de la force par les forces de l’ordre est strictement contrôlé et réglementé».

(…) Sputnik

https://www.tvlibertes.com/actus/des-eurodeputes-polonais-estiment-que-la-police-en-france-se-comporte-comme-celle-des-pays-totalitaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s