L’incroyable affaire Beljanski

L'incroyable affaire Beleljanski.jpegVoilà un scandale peut-être encore plus important que celui du « sang contaminé » En effet, le chercheur serbe Mirko Beljansky (Docteur en Science d’Etat, directeur de Recherche en Biologie Moléculaire au CNRS, membre de l’Institut Pasteur de 1948 à 1978 puis de la Faculté de Médecine avait mis au point plusieurs produits naturels pouvant faire reculer ou guérir le cancer et le SIDA (produits à prendre en synergie d’un traitement chimiothérapique pour le cancer) Sur nombre de malades dont Henri Boiteux, administrateur pendant onze ans de l’Institut de Recherches sur le cancer à Villejuif, M. Le Guen guéri d’un cancer en phase terminale, Gérard Weidlich guéri d’un Sida déclaré le succès est spectaculaire. Ce qui ne va pas sans heurter certains intérêts, notamment celui des grands laboratoires pharmaceutiques car la commercialisation officielle des produits Beljansky coûtant moins cher que les thérapies officielles entraînerait un manque à gagner énorme pour ces laboratoires. Il est clair que l’intérêt des malades n’est pas le même que celui des lobbies financiers qui ont infiltré l’Etat. Car il faut savoir que 90 % des experts chargés d’évaluer les produits et d’autoriser leur mise sur le marché sont payés par ces laboratoires. De plus, on sait désormais que de grands labos paient les campagnes électorales de nombres d’hommes politiques, formant en bout de chaîne une véritable mafia médico-politico-médiatico-financière. Ainsi, le 9 octobre 1996, une vaste opération (avec la participation du GIGN) sur l’ensemble du territoire fut déclenchée sous forme de perquisitions chez une soixantaine de malades, la saisie de leurs médicaments et produits nécessaires à leur survie, la mise sous scellés des locaux de recherches de Beljansky, la destruction de tous ses dossiers. Tout cela, dans une totale indifférence médiatique, dans une soi-disant démocratie. Puis vinrent les harcèlements fiscaux, les rappels de TVA sans justification.

L’accumulation de tous ce stress fit naître un cancer foudroyant chez Beljansky (cancer qu’il fit reculer par ses propres produits à deux reprises, à la troisième rechute il décida d’arrêter tout traitement ne pouvant plus mener de vie libre et travailler.) Aujourd’hui, l’acharnement fiscal se poursuit contre son épouse Monique et le procès de « l’affaire » vient de se tenir en avril (2001) au Tribunal de Créteil. Furent inculpés Mme Beljansky, Gérard Weidlich (président du CIRIS, association qui soutient les travaux de Beljansky) ainsi que deux autres prévenus. Parmi les plaignants, la ligue contre le cancer ? et ActUp (subventionnée par GLAXO WELCOME qui fabrique l’AZT…). Il faut signaler aussi le nombre important de malades, d’anciens malades, de miraculés de la vie venus soutenir Mme Beljansky. Après trois jours de procès, il s’est trouvé dans cette putain de ripouxblique un procureur pour requérir contre eux quatre, à chacun des peines de prisons, 500 000 francs de dommages et intérêts et 1,3 million de francs d’amendes. Laissons la conclusion à Céline qui dans Semmelweiss écrit en 1936 avait déjà tout compris (une fois de plus.  ). « Supposez qu’aujourd’hui, de même, il survienne un autre innocent qui se mette à guérir le cancer. Il ne sait pas quel genre de musique on lui ferait tout de suite danser ! Ce serait vraiment phénoménal ! Ah ! Qu’il redouble de prudence ! Ah ! Il vaut mieux qu’il soit prévenu. Qu’il se tienne vachement a carreau ! Rien n’est gratuit en ce bas monde. Tout s’expie, le bien, comme le mal, se paie tôt ou tard. Le bien c’est beaucoup plus cher, forcément »

Réfléchir&Agir n° 9 été 2001

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s