Un visionnaire et un modèle : Bainville au quai d’Orsay, vite !

Si Jacques Bainville (1879-1936) sut prévoir les conflits qui allaient ensanglanter l’Europe, c’est qu’il faisait partie de « ces quelques cerveaux par siècle » qui discernent la marche du monde. Loin de la caricature qui a été faite de lui, Christophe Dickès le restitue dans sa majestueuse hauteur de vues.

L’ouvrage de Christophe Dickès est le fruit de dix années de travail. De Bainville, il a tout lu, sources publiques et privées. Aussi étrange que cela puisse paraître, nul ne Pavait fait avant lui, alors que Bainville, dont François Mauriac disait qu’ « aucun écrivain n’a eu dans sa génération un rôle aussi défini que le sien », est mort depuis 1936. Sans doute parce qu’après sa mort survint la guerre (qu’il avait annoncée dès avant… la Grande Guerre !), et qu’après la guerre s’imposa son obligatoire disgrâce en même temps que celle de Charles Maurras, déjà injustifiée et dont tant de choses le séparaient par ailleurs. Lire la suite « Un visionnaire et un modèle : Bainville au quai d’Orsay, vite ! »

Crise du covid-19 : quels impacts potentiels sur le système économique mondial ?, par le Cercle Jean Bodin (Lyon).

La crise sanitaire internationale induite par la pandémie du covid-19 donnera lieu à une crise économique et financière majeure. Cette analyse n’aura pas pour objectif de faire l’inventaire statistique de la récession économique internationale ; sur ce point, chacun pourra se documenter en sources de presse diverses sur l’état des économies nationales impactées par le covid-19. La chute constante des cours boursiers mondiaux en est l’un des témoins immédiats.
L’objectif de cette analyse sera de se projeter sous un angle « méta-économique » et de réfléchir aux conséquences de fond que pourrait – devrait-on plutôt dire « devrait » – engendrer la crise du coronavirus sur la logique du système économique mondial, de son architecture. Comme toute crise, celle du covid-19 se traduira par des continuités. Cependant, elle pourra aussi donner aussi lieu à des ruptures majeures dans la manière de considérer la logique fondamentale du système économique international.

Lire la suite « Crise du covid-19 : quels impacts potentiels sur le système économique mondial ?, par le Cercle Jean Bodin (Lyon). »

Orgueil de l’homme moderne

« On n’est plus au Moyen-Âge ! » c’est ce que l’on entend quelquefois émettre par d’orgueilleux ignares persuadés que civilisationnellement notre temps est bien supérieur à celui de Saint Louis, de Saint Thomas d’Aquin et des bâtisseurs de Notre-Dame, assimilé à une période obscurantiste et barbare. Comme si, pour ce qui est de la barbarie, notre monde n’en avait pas atteint les sommets ! Et voici que, malgré toutes les avancées des sciences et des recherches dans tant de domaines, un méchant virus, se propageant sur tous les continents, vient donner une grande gifle à l’orgueil de l’homme moderne.

En première analyse, les dégâts meurtriers du corona ne semblent pas être dans l’ordre de la rançon du progrès comme l’explosion de Fukushima ou nombre de maladies. Néanmoins, d’ores et déjà, bien des questions se posent sur l’irruption de ce virus.

L’explication par le fait que des animaux vendus sur les marchés chinois, ou encore d’autres espèces, en aient été porteurs et transmetteurs, n’est qu’une hypothèse. Peut-être trop commode. Non, la pandémie ne vient pas forcément du gentil panda. Je n’ai pas été sans noter que le dictateur Xi Jinping, honoré comme un Mao vivant, a émis quelques curieuses phrases sur la nécessité de renforcer la sécurité et la surveillance des laboratoires de recherche bactériologique. Ces laboratoires sont souvent militaires. Cela n’induit pas nécessairement que le méchant corona se serait échappé de l’un d’entre eux.

Mais à voir les ravages déjà causés par le corona, on ne peut qu’être effrayé par ceux qu’engendreraient quelques autres virus cultivés dans les centres de fabrications de ce que l’on désigne dans le langage militaire comme des « A.B.C » (Armes bactériologiques et chimiques). Aussi terrifiantes par leurs effets que les bombes nucléaires, elles constituent les gisements les plus exterminateurs pour les terrorismes et d’emploi plus facile.

Comme on le voit, en effet on n’arrête pas le progrès…

http://www.bernard-antony.com/2020/03/orgueil-de-lhomme-moderne.html

La loi « urgence coronavirus » va revenir sur certains acquis sociaux, comme les congés payés ou les 35 heures, et ce sans date limite prévue

Selon le journal Marianne, le gouvernement a réaffirmé devant le Sénat sa volonté de revenir sur certains acquis sociaux dans sa loi « urgence coronavirus », comme par exemple les congés payés ou les 35 heures. Des mesures qui devraient être « provisoires », sauf qu’aucune date limite n’est prévue dans le texte.

Les congés payés revus à la baisse ?

Le projet de loi dit d’adaptation à la crise du coronavirus prévoit notamment la possibilité pour le gouvernement de prendre des ordonnances ayant valeur de droit dans le domaine du droit du travail, afin de « modifier les conditions d’acquisition de congés payés et permettre à tout employeur d’imposer ou de modifier unilatéralement les dates de prise d’une partie des congés payés, des jours de réduction du temps de travail« . A priori, il sera également possible de revoir à la baisse le nombre de congés payés acquis par mois, aujourd’hui de 2,5.

La fin des 35h dans certains secteurs ? Lire la suite « La loi « urgence coronavirus » va revenir sur certains acquis sociaux, comme les congés payés ou les 35 heures, et ce sans date limite prévue »

Le député Laetitia Avia, censeur d’internet, veut forcer son attachée parlementaire à enfreindre le confinement

Laetitia Avia est ce député africain chargé d’organiser la censure complète d’internet pour le compte du Régime. Elle s’était auparavant fait connaître par un comportement frisant le cannibalisme.

« Restez chez vous et recourez au télé-travail ». La consigne du gouvernement est plutôt claire.

« Or, selon des informations de Libération mercredi, une élue ne donnerait pas vraiment l’exemple. Il s’agit de Laetitia Avia, députée LREM de Paris. Cette dernière insisterait pour que son attachée parlementaire, pourtant confinée dans sa maison secondaire dans le Gard, revienne dans la capitale. Lire la suite « Le député Laetitia Avia, censeur d’internet, veut forcer son attachée parlementaire à enfreindre le confinement »

Le coronavirus aura eu raison d’Erdogan et de l’invasion migratoire: la Turquie ferme ses frontières

Rien en semblait pouvoir arrêter la crise migratoire déclenchée par la Turquie aux frontières de la Grèce et de la Bulgarie. Rien en semblait faire entendre raison au président turc qui veut être sultan, Receypt Erdogan.  Lire la suite « Le coronavirus aura eu raison d’Erdogan et de l’invasion migratoire: la Turquie ferme ses frontières »

Les « quartiers ethniques » se fichent du confinement

Pour les autorités, le confinement est le meilleur moyen pour limiter la violence du pic de l’épidémie ainsi que l’engorgement des hôpitaux et le nombre de décès. Un anesthésiste réanimateur de la Pitié Salpêtrière déclarait mardi soir sur LCI que la France peut gérer 6 000 malades en réanimation, jusqu’à 12 000 en bloquant tous les hôpitaux. Il précisait aussi qu’en cas d’échec du confinement, l’estimation serait de 100 000 à 150 000 malades devant être mis en réanimation. Commentaire : « Ça, on ne sait pas faire. On entre tous dans un autre monde, là. »

« Tous » ? Pas sûr, à voir ce qui remonte déjà des banlieues et de certains quartiers. Qui pense que le confinement va être respecté dans ces endroits ? Mercredi 18 mars en soirée, une fois n’est pas coutume, les médias officiels montraient des images de quartiers parisiens dont les populations ne respectent rien. Ce sont les mêmes que d’habitude : les territoires perdus de la République, où la sécession évoquée par François Hollande puis par l’ancien ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, le jour de sa démission, est déjà effective.

Lire la suite « Les « quartiers ethniques » se fichent du confinement »

Quel confinement dans les « quartiers » ?

dark-fuel-vandal-smoke-845x475.jpg

Le propre des crises comme celle que nous tentons de traverser est de révéler des vérités qu’on aimerait bien tenir cachées. Des vérités qui montrent combien notre « vernis civilisationnel » est peu épais, prêt à craquer à la moindre contrainte dans notre temps où l’égoïsme est roi.

Vérité des États et des peuples aussi, pour autant que cette mondialisation qui nous saute « viralement » à la gorge laisse encore s’exprimer un peu les mentalités profondes qui nous façonnent. Lire la suite « Quel confinement dans les « quartiers » ? »