Par son coup d’éclat à l’Assemblée, Marine Le Pen met pour la première fois Emmanuel Macron sur la défensive

Lire la suite

Politiciens du Système et médias osent parler de « récupération politique » autour de la mort de Lola

Des rassemblements ont eu lieu dans de nombreuses villes de France, suite au meurtre horrible d’une Française de 12 ans par des Algériens clandestins, afin de manifester écœurement et colère : « ça suffit ! » pense une part importante des Français, tandis que les autres n’en ont pas encore eu assez et restent confinés dans leur veulerie.

Mais voilà, ces rassemblements sont suspects – aux yeux de la caste politico-médiatique – d’être liés à l’« extrême-droite », c’est-à-dire aux patriotes français.

Les hypocrites accusations de « récupération et instrumentalisation politique » sont particulièrement odieuses : Lire la suite

Guerre d’Ukraine – point au jour 243 – La fuite en avant du gouvernement ukrainien de moins en moins soutenu par les Occidentaux

Alors que la bataille d’Ukraine semble se focaliser sur la bataille de Kherson, des rumeurs alarmistes courent sur une radicalisation de la guerre. En réalité, Washington, qui attend les élections de mi-mandat, et Londres, où l’on cherche un successeur à Madame Truss, ne sont pas en position d’engager un bras de fer avec la Russie. Moscou s’inquiète plutôt du possible comportement erratique d’un gouvernement kiévien potentiellement aux abois, et qui s’aperçoit que l’alliance avec les Occidentaux, relève pas d’un « serment des Nibelungen ». Assistera-t-on à une fuite en avant de Zelenski? au moment où la récession s’installe en Europe, en particulier en Allemagne?

Bataille d’Ukraine – 

Dans la soirée du 19 octobre, les forces ukrainiennes ont bombardé la ville de Donetsk avec des armes incendiaires. Les Ukrainiens ont ciblé des zones forestières dans le district Petrovsky de la capitale de la République Populaire de Donetsk, sans doute dans le but de provoquer des incendies près des zones habitées. L’attaque a été menée avec des obus incendiaires contenant de la thermite, probablement des 9M22C ou 9M28C, lancés par des Grad MLRS. Les obus à thermite utilisent un mélange incendiaire de combat à base de magnésium. Il s’enflamme et atteint des températures allant jusqu’à 2300-2700 degrés Celsius. Une telle masse brûle les matériaux de construction, le métal et les équipements militaires blindés. Ces armes ont déjà été utilisées par l’armée ukrainienne depuis 2014. De telles armes ont également été utilisées par les militaires russes sur des positions militaires ukrainiennes depuis février.

Lire la suite

Paris : interpellé en flagrant délit le 19 octobre, le pédophile de la ligne 6 du métro est déjà en liberté

Paris : le pédophile de la ligne 6 du métro remis en liberté dans l’attente de son procès

Cet homme de 59 ans a été interpellé en flagrant délit le 19 octobre et est passé aux aveux devant les enquêteurs. Il explique ses pulsions par un traumatisme remontant à son enfance. En raison de son absence d’antécédents judiciaires, il a été remis en liberté dans l’attente de son procès, le 25 novembre.

Le pédophile qui s’attaquait aux adolescents dans les rames bondées du métro parisien a été remis en liberté sous contrôle judiciaire, en raison de son absence d’antécédents judiciaires. Vendredi 21 octobre, le tribunal correctionnel de Paris a renvoyé l’affaire au 25 novembre et en attendant lui a interdit de prendre les transports en commun et d’entrer en contact avec des mineurs.

Lire la suite

Marine Le Pen annonce que les députés du groupe Rassemblement National voteront la motion de censure déposée par la NUPES

Marine Le Pen annonce que les députés du groupe Rassemblement National voteront la motion de censure déposée par la NUPES

Vu sur TVL

« Parce que l’intérêt national guide ses paroles et ses actes », le groupe RN « votera également la motion présentée en des termes acceptables de l’autre côté de l’hémicycle », a dit Mme Le Pen. « Je le dis, pour que personne même en haut lieu ne se méprenne, au RN nous ne craignons pas les menaces de dissolution », a-t-elle ajouté.

« La voie capétienne », livre d’Axel Tisserand.

258649069_3897713766998626_5488418383634476353_n

Dans un ouvrage fort complet et dans lequel l’auteur s’efface devant rois et princes de France, Axel Tisserand présente, par grands thèmes, la pensée capétienne au fil de l’histoire, non comme un recueil du passé mais comme des leçons pour aujourd’hui et, plus encore, pour demain.

Les programmes scolaires d’histoire comme les manuels de Sciences Politiques sont souvent fort ingrats à l’égard de notre histoire nationale et oublieux des raisons de celle-ci, travestissant notre mémoire politique en un récit officiel de la République qui, à l’image de son école, n’est pas toujours le plus juste ni le plus honnête qui soit. Déjà, en son temps, Marcel Pagnol ironisait sur les mensonges des livres d’histoire qu’il définissait comme les livrets de propagande de la République, à l’époque troisième du nom et du nombre. Lire la suite

Pénurie de carburants : derrière le conflit social, une lutte de pouvoirs à la CGT

Pénurie de carburants : derrière le conflit social, une lutte de pouvoirs à la CGT

Lu dans Valeurs Actuelles :

Le jusqu’au-boutisme des troupes de Philippe Martinez aurait une autre explication : le 53e congrès de la CGT, qui se tiendra du 27 au 31 mars 2023. Marie Buisson, secrétaire générale de la Ferc-CGT, que l’actuel secrétaire général avait choisie pour lui succéder à la tête de la centrale, n’est plus du tout sûre d’y parvenir.

Lire la suite

NOTRE “ÉLITE” EST-ELLE SEULEMENT INCOMPÉTENTE, OU TRAHIT-ELLE ? (2-LOLA)

Parmi les fautes du pouvoir qui confinent à la trahison, il en est une que l’actualité tragique met en relief. Une jeune fille de douze ans a été assassinée dans des conditions horribles par une Algérienne qui depuis trois ans n’aurait plus dû se trouver en France. Il ne s’agit nullement d’un cas isolé même si le fait que l’assassin soit une femme et que le sadisme du crime soit d’un degré rare. Ce qui fait de ce “fait divers” un événement politique, c’est qu’il se situe dans une série d’actes criminels qui impliquent l’immigration, qu’il s’agisse de terroristes, de voyous ou de supposés malades mentaux qui n’auraient pas dû se trouver en France quand ils ont commis leur crime. Le pouvoir macronien, à son habitude, tente, avec la complicité des médias de grand chemin de ses amis milliardaires, ou du prétendu service public, de noyer le problème dans l’émotion soulevée par un acte dont l’horreur “hors normes” a sidéré les Français.

Lire la suite