Marion Maréchal : « Il faut réformer notre système syndical qui n’est pas suffisamment représentatif. La CGT est aujourd’hui ultra-minoritaire et vit davantage d’argent public que de ses cotisations » (Vidéo)

Marion Maréchal : « Il faut réformer notre système syndical qui n’est pas suffisamment représentatif. La CGT est aujourd’hui ultra-minoritaire et vit davantage d’argent public que de ses cotisations » (Vidéo)

Vu sur TVL

Marion Maréchal, vice-présidente exécutive de Reconquête : « On a typiquement avec la CGT un mouvement syndical qui est nuisible inversément proportionnel à la légitimité qu’il a (…)  Il faut réformer notre système syndical qui n’est pas suffisamment représentatif. La CGT est aujourd’hui ultra-minoritaire et vit davantage d’argent public que de ses cotisations ».

Ukraine, énergie et industrie… Où sont les intérêts de la France ?

Ukraine, énergie et industrie… Où sont les intérêts de la France ?

 Par Georges Castro, responsable commercial au sein d’une entreprise industrielle française à caractère stratégique ♦ « Voyez-vous, il faut toujours se demander : quel est l’intérêt supérieur de la France ? Les choses alors se simplifient ».[1] Nous n’en sommes pas encore à avoir projeté en Ukraine nos soldats (du moins officiellement), c’est-à-dire nos pères, nos frères, nos fils. Non, c’est vrai. Le Français ne voit pas, ne vit pas, pour l’heure, l’extraordinaire violence de la guerre de haute intensité. Mais la France, et avec elle l’Europe, est engagée dans ce conflit ukrainien, à travers des livraisons d’armements largement commentées ainsi que par les multiples sanctions économiques, financières et énergétiques appliquées à la Russie. Qu’avons-nous donc à faire dans ce conflit, opposant essentiellement des cousins slaves ?

Vers une crise énergétique et industrielle

En mettant en œuvre tous ces « paquets » de sanctions, la France défend-elle ses intérêts ? L’Europe y défend-elle sa civilisation ? La question mérite d’être posée. Oublie-t-on que les sanctions sont à double tranchant ? Et que couper les Européens d’une énergie facile d’accès et peu chère – le gaz russe – c’est les priver eux et leurs industries de ce qui fait la sève de l’économie ?

Lire la suite

« Aucune solidarité avec la CGT ! ». L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Aucune solidarité avec la CGT.

Simple.

Direct.

Franc.

Sans ambiguïté.

Ce n’est pas une question politique.

Ce n’est pas une question économique.

Ce n’est pas une question sociale.

C’est infiniment plus grave que cela.

Existentiel même.

J’ai toujours dit que vous me trouverez du côté de ceux qui souffrent le plus.

Ce n’est pas le cas des ouvriers « nantis » des raffineries ou des cheminots qui sont également bien lotis, et nettement mieux que les aides-soignants ou nos infirmières.

Je suppose que vous me voyez venir.

Lire la suite

Grand remplacement : analyse divergente entre Jordan Bardella et Louis Aliot

Grand remplacement : analyse divergente entre Jordan Bardella et Louis Aliot

Dans une tribune publiée dans L’Opinion, Louis Aliot, candidat à la présidence du RN, assure que le “Grand Remplacement” est un thème d’une « grande ambiguïté », une « marotte qui transforme ses ambassadeurs en Sandrine Rousseau de droite »Valeurs Actuelles a interrogé l’autre candidat à la présidence du RN, Jordan Bardella :

Je n’utilise pas l’expression « Grand Remplacement », souvent connotée, mais je reconnais la juste réalité qu’elle décrit. Je l’ai vécue et je la vois chaque jour. Contre l’avis des Français qui n’ont jamais été consultés, notre pays subit une immigration massive, inédite dans son ampleur. Partout, des millions de nos compatriotes ressentent la douleur de devenir étrangers sur leur propre sol, ne reconnaissant plus la ville ou le quartier dans lesquels ils ont grandi. Lire la suite

Il n’y a pas qu’une seule guerre en Ukraine et l’OTAN est en difficulté

par Larry Johnson.

Ce n’est pas pour enfoncer une porte ouverte, mais la plupart des gens dans le monde ont une image délirante de la guerre en Ukraine. Comme je l’ai écrit précédemment, la faute en incombe en grande partie à Hollywood, qui, par le biais d’une pléthore de films, a conditionné les masses à penser que la guerre est la conquête d’un territoire critique. Mais cette image est trompeuse lorsqu’il s’agit de l’Ukraine. Oui, il existe des portions de territoire stratégiquement importantes qui doivent être capturées ou défendues, mais il existe également de vastes étendues de plaines qui sont tactiquement difficiles à contrôler et, si vous parvenez à capturer une étendue de terre, vous créez le problème de comment la défendre.

Lire la suite

Lorenzo Fontana, de la Ligue, catholique conservateur, devient Président de la Chambre des députés italiens

Lorenzo Fontana, pro-poutine, hostile au mariage gay, à l’euthanasie et au multiculturalisme, élu Président de la Chambre des députés italiens

Le quotidien de gauche La Repubblica, écumant de rage, a résumé ainsi vendredi le curriculum vitae de Lorenzo Fontana, 42 ans : il « récite cinquante Ave Maria par jour « , promeut « la restriction du droit à l’avortement« , est « hostile au mariage gay, à l’euthanasie et à la société multiculturelle » et s’est marié sous le ministère d’un prêtre traditionaliste.

Lire la suite

“80% des Médias actuels fabriquent l’opinion”

“80% des Médias actuels fabriquent l’opinion”

Vu sur LeSalonBeige

Selon l’ancienne Directrice adjointe de la Rédaction de l’OBS et de Marianne, Aude Lancelin, devenue visiblement complotiste et d’extrême-gauche, puisqu’elle vote Mélenchon (comme beaucoup de journalistes).

Ukraine : arrêtez le massacre ! par François Martin

Lors d’une émission télévisée, l’un des journalistes rétorque à Jean-Frédéric Poisson, Président du parti VIA : « Heureusement que l’Ukraine a des armes pour défendre nos valeurs ! » (1). En fait, la phrase est incomplète. Elle aurait dû être : « Heureusement que l’Ukraine a des armes, et que ses soldats, des garçons de 16 ans, des filles de 18 ans, des personnes âgées de 70 ans, se font massacrer pour défendre nos valeurs ». Et de fait, c’est actuellement la situation, et c’est l’état de la conscription en Ukraine. Par ailleurs, les analystes sont aujourd’hui d’accord pour dire que jusqu’ici, plus de 60.000 soldats ukrainiens ont perdu la vie dans ce conflit (2), ce qui veut dire qu’il y a au minimum 2 à 3 fois plus de blessés. Cela fait, pour 7 mois de guerre, entre 180.000 et 240.000 morts ou blessés, du côté des militaires ukrainiens. C’est une effroyable boucherie !

Lire la suite