Législatives en Italie : Marine Le Pen et Eric Zemmour saluent la victoire de Giorgia Meloni

Législatives en Italie : Marine Le Pen et Eric Zemmour saluent la victoire de Giorgia Meloni

Marine Le Pen, qui ne croit pourtant pas à «l’union des droites» en France, et Éric Zemmour, qui y voit un signe d’espoir, se félicitent de la victoire de Frères d’Italie.

La présidente du groupe Rassemblement National à l’Assemblée nationale souligne une « grande victoire » d’un « gouvernement patriote et souverainiste« . 

Lire la suite

À Strasbourg, le maire écolo plus favorable aux mosquées qu’aux musées

C’est la dernière lubie de Jeanne Barseghian, maire EELV de Strasbourg, et de son premier adjoint Syamak Agha Babaei : ils veulent fermer les musées deux jours par semaine et à l’heure du déjeuner les jours d’ouverture ; ils veulent aussi réduire les subventions aux institutions culturelles pour mieux favoriser les associations qui partagent leurs valeurs. Comprenez celles du  vert.

Lire la suite

Les crétins découvrent que cette guerre est dangereuse

par Caitlin Johnstone.

Tous ceux qui agissent comme s’il s’agissait d’une horreur nouvelle et sans précédent chaque fois que Poutine rappelle à l’Occident que la destruction mutuelle assurée est toujours d’actualité, admettent simplement qu’ils n’ont jamais compris les enjeux de cette guerre par procuration et ont toujours pensé qu’il s’agissait d’une sorte de jeu.

La suite ici

« 1984 » d’Orwell et la schizophrénie

18907841.jpg

Lorsque pour la première fois j’ai lu 1984 de George Orwell, j’ai été frappé par une saisissante ressemblance entre le monde de 1984 et celui de la schizophrénie. J’ai d’abord pensé que cette ressemblance devait être involon­taire, étant donné que je ne pensais pas qu’Orwell connût la schizophrénie soit par expériences personnelles soit par des lectures. Mais, quand plus tard je lus sa biographie par Bernard Chrick, j’appris qu’Orwell lui-même avait eu cons­cience de cette ressemblance, puisqu’il écrivit dans un de ses essais daté de 1946 intitulé The Prevention of Litera­ture (Les préventions contre la littérature) : Lire la suite

Francheville (69) : les élus écologistes réclament la démission du maire car il s’oppose à la transformation d’un ancien hôpital en camp de migrants

Dans un communiqué de presse, le groupe Francheville Respire déclare que le maire agit contre les intérêts de la ville. En cause, la réquisition de l’Etat de l’ancien Hôpital Charial pour héberger des migrants. La mairie n’aurait pas apprécié cette demande et s’opposerait à la Préfecture, à la Métropole et à l’Etat pour chaque projet mis en place.

Lire la suite

Ursula von der Leyen est un danger pour l’Europe selon Henri Guaino

Vu ici

Henri Guaino n’est ni un sot ni un homme excessif. Ancien conseiller du président Sarkozy, Guaino est un homme très cultivé et qui a une grande conscience historique.

Que dit-il ?

Que Von der Leyen est dangereuse et qu’aucun texte ne lui donne le droit de décider du sort des peuples d’Europe et de la guerre ou de la paix.

Non, cette dame n’est pas la présidente de l’Europe.

G. Meloni : Ursula von der Leyen contre l’Italie ? – JT du lundi 26 septembre 2022

Au programme ce soir, l’élection de l’italienne Giorgia Meloni. Un retour en force de la droite italienne que nous commente Alberto Scotti.

Également dans cette édition, un point sur la situation en Ukraine, entre référendum et propagande.

Et nous terminerons en France avec les projets de lois de finances et le serpent de mer de la réforme des retraites.

https://tvl.fr/g-meloni-ursula-von-der-leyen-contre-l-italie-jt-du-lundi-26-septembre-2022

[Point de vue] Le mur de la bien-pensance énergétique est-il en train de s’effondrer ?

Quand on est forcé par les faits, on est obligé (tout en disant généralement le contraire !) de s’asseoir pour un temps sur ses croyances idéologiques. La  énergétique apparue sournoisement à l’été 2021, puis frappant de plein fouet l’Europe depuis le déclenchement du conflit russo-ukrainien, est en train de sonner le glas de la religion climato-gauchiste. N’en déplaise au prophète Hulot, qui nous avait annoncé que le coronavirus devait être compris comme un « ultimatum de la nature » et que « le temps était donc venu » de marcher vers un « nouveau monde sans mensonge, résistant à la fatalité mais créant du lien, misant sur l’entraide, honorant la beauté du monde en nous réconciliant avec la nature », entre « la fin du mois et la fin du monde », la majorité des Français a tranché.

Lire la suite