Peut-on encore railler le climat ? 

plouescat-char-a-voile-2-pgopo60d8efdfychll6gmpe58cywgk77zykwuq3qfc.jpg

La chronique flibustière de Georges Feltin-Tracol 

Si la combustion avait dégagé un bilan carbone neutre, on aurait déjà brûlé en place publique Christophe Galtier. Lors de la conférence de presse d’après-match du lundi 5 septembre dernier, l’entraîneur du PSG a effectué un impaire gravissime. En d’autres temps plus inclusifs et citoyens, il aurait été banni de la cité des Bisounours.

Un journaliste lui demande pourquoi les joueurs et leurs accompagnateurs, soit une soixantaine de personnes, ont voyagé en avion privé entre Nantes et Paris. Sur le ton de la boutade, Christophe Galtier répond qu’il envisage pour les prochains déplacements à l’extérieur d’utiliser le char à voile. Présent à ses côtés, le jeune attaquant vedette Kylian Mbappé ne se retient pas pour franchement rigoler. Quelle horreur ! Quelle indécence ! Quelle faute en éco-responsabilité ! Lire la suite

Google devrait payer une amende de 4,1 milliards d’euros pour abus de position dominante (Ojim)

Google devrait payer une amende de 4,1 milliards d’euros pour abus de position dominante (Ojim)

OJIM – À un moment où les Européens semblent hors-jeu sur tous les fronts et dominés – souvent volontairement – par les Américains, la confirmation de l’amende infligée au monstre Google est une bonne nouvelle, au moins provisoirement.

Android et Chrome abusifs

Android c’est le système d’exploitation de Google. Ce dernier obligeait les fabricants de téléphone et de tablettes l’utilisant (80% des téléphones mobiles dans le monde) à préinstaller son moteur de recherches et son navigateur Chrome. Ceci pour éliminer les concurrents. Sur ce sujet précis, depuis 2018 Google se bat pour faire annuler une amende de la Cour de justice de l’Union Européenne. Le recours déposé a été rejeté avec toutefois une amende réduite de 4,3 milliards d’euros à 4,1 milliards.

(…) Lire la suite sur l’Observatoire du Journalisme

La cour royale de Grande-Bretagne et les mots d’ordre mondialistes

shutterstock_1591398139-scaled.jpg

Markku Siira

Source: https://markkusiira.com/2022/09/09/britannian-kuningashovi-ja-globalistien-agendat/

Le décès de la reine d’Angleterre a été rapporté dans les médias du monde entier. Monarque qui régna plus de 70 ans, Elizabeth II, décède tout récemment au château de Balmoral en Écosse, unjeudi soir de septembre, à l’âge de 96 ans. Elle a bénéficié d’un grand succès populaire pendant la majeure partie de son règne – du moins c’est ce qu’on nous assure.

Certains disent que c’est l’Empire britannique qui a lancé le projet de mondialisation qui révolutionne le monde. Il est ironique que le décès du leader symbolique du Commonwealth soit pleuré par des personnes qui, dans le même temps, s’indignent du fait que leur île natale soit envahie par des immigrants venus des anciennes colonies, tandis que les Britanniques de souche seront bientôt une minorité dans leur propre pays. Lire la suite

« Une récession profonde et une désindustrialisation pour l’Europe selon Forbes ! » L’édito de Charles SANNAT

par  | 16 Sep 2022 |

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

C’est un article très long qui nous vient d’outre Atlantique et des Etats-Unis et que le magazine Forbes a traduit pour son édition française.

Pour le grand magazine économique américain, l’Europe se dirige vers une « récession profonde » et une désindustrialisation et ils n’y vont pas par le dos de la petite cuillère.

Si je parle de cet article aujourd’hui c’est parce qu’il faut bien comprendre ce que signifie pour l’Europe et la zone euro, pour nos pays et la France en particulier les conséquences de la guerre en Ukraine, les conséquences des discours va-t-en-guerre du type « avec nous ou pour Poutine ».

Voici comment commence l’article de Forbes. Lire la suite

La guerre en Ukraine sera-t-elle le seuil d’un grand basculement géopolitique ?

La guerre en Ukraine sera-t-elle le seuil d’un grand basculement géopolitique ?

D’Antoine de Lacoste sur Politique Magazine :

Il y a des guerres qui confirment des tendances, d’autres qui clôturent des cycles, certaines enfin qui en ouvrent. La guerre en Ukraine pourrait bien être tout cela à la fois.

Assurément elle confirme une tendance, celle du refus par la Russie de continuer à subir l’encerclement de son territoire par les Américains via l’OTAN.

Les Russes, Poutine en tête, se souviennent avec amertume des années Eltsine (1991-2000) qui ont vu les Américains organiser l’affaiblissement de leur ennemi vaincu, les futurs oligarques achevant le travail par un pillage éhonté des richesses naturelles du pays. Entouré de conseillers ultra-libéraux, souvent formés par les Anglo-saxons, Eltsine laissa l’économie russe péricliter tandis qu’une petite caste s’enrichissait dans des proportions indécentes.

Lire la suite

Bombardement du barrage de Karachune : Un changement de stratégie de l’armée russe ?

par Karine Bechet-Golovko.

Hier, l’armée russe a ciblé le barrage hydro-électrique de Karachune, près de Krivoy Rog, et l’a très sérieusement endommagé. Ce tir ciblé semble montrer un changement dans la stratégie militaire russe, qui a désormais intégré dans ses cibles, les sites stratégiques, ayant un intérêt militaire. Pour l’instant, les centres de commandement sont encore « psychologiquement » intouchables.

Lire la suite

Revirement dans l’affaire Philippe Monguillot : Les deux principaux agresseurs seront renvoyés devant la cour d’assises

Revirement dans l'affaire Philippe Monguillot : Les deux principaux agresseurs seront renvoyés devant la cour d'assises

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Pau a rendu sa décision ce vendredi 16 septembre après deux mois et demi de délibération dans le dossier de l’affaire du chauffeur de tram-bus bayonnais Philippe Monguillot, 58 ans, qui avait été victime d’une agression mortelle le 5 juillet 2020 à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques). Les deux principaux suspects de la terrible attaque, qui avait profondément choqué le pays tout entier, seront finalement renvoyés devant la cour d’assises, et non devant la cour criminelle comme avait conclu initialement le juge d’instruction de Bayonne. 

Lire la suite