Hautmont : le maire refuse de marier le président d’une mosquée salafiste menacé d’expulsion

Stéphane Wilmotte, maire UDI de Hautmont, dans le département du Nord, a refusé de célébrer, samedi 3 septembre, l’union d’un Algérien et d’une Française, rapporte La Voix du Nord. Le futur marié est l’ex-président de l’association Assalam, qui gérait le lieu de culte salafiste de la rue Jules-Campagne, à Hautmont. Cette mosquée avait été fermée en décembre 2018 pour apologie de terrorisme. L’homme « serait dans le collimateur du ministère de l’Intérieur ». La commission d’expulsion ne s’est pas encore tenue et aucune décision officielle l’obligeant à quitter la  n’a encore été arrêtée.

Lire la suite

De Marc Augier à Saint-Loup : Honneur et Fidélité

saintl10.gif

L’évolution du comportement politique qui fera du pacifiste Marc Augier un hérétique passé du côté de la bête immonde, et un paria de la société nommé Saint-Loup, révèle les traits d’un homme entier, animé d’un grand sens de l’honneur et de la fidélité. Voici un homme capable de rompre sans un regard derrière lui, avec ses vieilles amitiés trahies ; mais voilà également un soldat appartenant à une armée détruite, et qui pourtant refuse de s’avouer vaincu ; un être qui, dans la défaite, continue de porter à bout de bras les idéaux auxquels il croit.

Marc Augier est né le 19 mars 1908 à Bordeaux dans un milieu social aisé. Ce qui ne l’empêche pas, dès son plus jeune âge, de se passionner pour la nature et l’effort physique : c’est Philippe Conrad qui raconte que « Le fils Augier participe à la vendange au côté des paysans du cru » (« De Marc Augier à Saint-Loup, l’itinéraire d’un hérétique », in : Rencontres avec Saint-Loup, Les Amis de Saint-Loup, Paris, 1991). Lire la suite

Il faut rouvrir Fessenheim, arrêter les éoliennes et virer Macron !

5edf992d53226_000_1p653o-4744342.jpeg

Marc Rousset

La centrale de Fessenheim n’a été exploitée que pendant 42 ans de 1978 à 2020. Suite à une décision stupide de Macron, pour des raisons électoralistes vis-à-vis des Khmers verts, et afin de ménager « en même temps » la chèvre et le chou, en application de la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte (plafonnement de la production d’électricité d’origine nucléaire), les réacteurs n°1 et n°2 de la centrale de Fessenheim ont été respectivement mis à l’arrêt définitif les 22 février et 30 juin 2020. Contrairement à ce qui avait été prévu, Macron n’a même pas pris la peine d’attendre la mise en route de Flamanville ! Lire la suite

Stéphane Ravier : les “Verts” répètent à longueur de temps qu’il ne faut pas discriminer, mais n’ont pas de problème à discriminer ceux qui ne peuvent pas acheter une voiture neuve

Attentat de Nice : le procureur Molins sera entendu sur les prélèvements d’organes effectués sur certaines victimes

Plusieurs victimes, dont des enfants, avaient été dépouillées de leurs organes lors de l’autopsie, sans que les familles en aient été averties.

Au cours du procès de l’attentat de Nice, qui s’ouvre ce lundi, l’association Promenade des Anges a appelé à témoigner le procureur François Molins, pour obtenir des «réponses» sur les prélèvements d’organes effectués sur certaines victimes, a-t-elle expliqué samedi. Lire la suite

« La fin de l’abondance, ça veut dire quoi pour vous ? » L’édito de Charles SANNAT

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

C’est le retour du JT du Grenier et cette semaine je vous propose de réfléchir à la fin de l’abondance, dans quoi elle s’inscrit et ce qu’elle peut potentiellement impliquer pour chacun de nous dans notre vie quotidienne.

La fin de l’abondance est un processus plus ou moins rapide qui va nous faire rentrer dans une période étrange entre pénurie et inflation, hausse des prix et indisponibilité plus ou moins durables des biens que nous tenions pour acquis en grande quantité.

Lire la suite

“Ce que veulent Macron et son gouvernement, c’est que les Français soient effrayés, incultes et ne réfléchissent pas” – entretien avec Patrick de Casanove 4/4

CdS : Parmi les politiciens actuels, en France ou à l’étranger, lesquels vous paraissent le mieux incarner vos idées ?

PdC:  Aucun.

Les souverainistes doivent comprendre que la Libéralisme n’est pas leur adversaire. Ils ne pourront jamais rétablir la souveraineté, la grandeur française en continuant une politique économique étatiste, dépensière, incohérente.

Pour être souverain il faut que le pays soit prospère, la société harmonieuse et la population unie et fière de son pays. Ce sont des conditions sine quoi non. Ce sont les fondations de la souveraineté nationale.

Un pays en ruine, endetté, sans industrie, avec une économie en charpie ne peut être souverain. Il dépend de ses créanciers et fournisseurs. Il est « demandeur » pour survivre, ce qui est une position de faiblesse. Lire la suite

Entre 300 et 400 clandestins investissent illégalement un bâtiment vide à Gentilly (Val-de-Marne) à l’aide d’associations d’aide aux migrants

Entre 300 et 400 clandestins investissent illégalement un bâtiment vide à Gentilly (Val-de-Marne) à l'aide d'associations d'aide aux migrants

Le Monde rapporte qu’entre 300 et 400 migrants sans-abri ont pénétré vers minuit, dans la nuit de samedi à dimanche, dans un bâtiment de 8 000 mètres carrés de Gentilly (Val-de-Marne) « voué à la destruction », afin de l’occuper. Plusieurs dizaines d’entre eux se sont retranchées sur le toit afin d’éviter leur expulsion du lieu, précise l’AFP, dimanche 4 septembre, selon les informations transmises par des associations d’aide aux migrants. Le groupe « United Migrants » parle d’« une réquisition citoyenne ». Lire la suite

Dans nos périls, la responsabilité du pouvoir en place est écrasante

Il y a bien un point sur lequel le  ne ment pas, c’est sur ce qui nous attend cet hiver. Les Français vont manger froid, très froid même. Tout le reste relève de la communication.

Notre bon Président tire avec le plus d’habileté possible un épais rideau de mots entre nous, simples citoyens, et ses responsabilités écrasantes dans cette crise. Mais les coutures craquent et le déguisement confectionné à la hâte ne masque plus la réalité nue : dans cette crise de l’énergie, Emmanuel Macron a godillé comme un politicard irresponsable.

Lire la suite