Rodéos sauvages : Nathalie, une habitante de Marseille, a fait condamner l’État pour inaction. “Des policiers nous ont confié qu’ils avaient des instructions pour ne pas intervenir, par peur des émeutes”


Excédée par le rugissement des moteurs, une habitante de Marseille a obtenu une condamnation de l’État pour inaction. Son quartier a retrouvé la sérénité. 

On l’appelle désormais de toute la France pour des conseils. 

L’an passé, cette Marseillaise a même été entendue par la mission d’évaluation de la loi contre les rodéos. Rien ne prédisposait Nathalie Lafon, qui travaille dans l’­immobilier, à devenir l’une des spécialistes des rodéos urbains. Rien, si ce n’est l’achat d’une maison dans les quartiers nord, où les grands ensembles jouxtent ­d’anciens noyaux villageois. « On avait toujours vécu tranquille, assure-t-elle. Mais en 2012 les rodéos ont commencé, jusqu’à s’installer de façon épouvantable en 2017. » Fini les déjeuners au jardin, les fenêtres ouvertes, le quartier vit au rythme du rugissement de moteurs surpuissants… « Les jeunes ont pris confiance, le territoire leur était acquis, ­analyse-t-elle. Sur les réseaux sociaux, ­certains sont même devenus de petites stars locales. »

Lire la suite

François Gibault : « On nous critique toujours… Mais nous défendons et publions l’œuvre de Céline »

François Gibault dans Éléments

Pour inaugurer cette nouvelle rubrique consacrée à l’actualité célinienne, nous avons donné la parole à François Gibault. Exécuteur testamentaire et cohéritier de Louis-Ferdinand Céline, il a rédigé l’avant-propos de « Guerre » (1), le premier des manuscrits inédits à avoir fait l’objet d’une publication. Dans cet entretien, il répond aux critiques formulées à propos de la gestion et de l’édition de Guerre.

ÉLÉMENTS : Tu déclarais, dans un entretien2 accordé à Éléments quelques semaines avant la publication de Guerre, que les feuillets de Céline avaient « été volés par un monsieur [Oscar Rosembly] qui connaissait la maison et qui a commis d’autres vols sous prétexte de perquisitions. En fait, c’était un faux résistant qui perquisitionnait chez des collaborateurs pour les piller, ce qui l’a conduit en prison ». Dans le cinquième épisode3 de la série d’articles qu’il publie dans Le Club de Mediapart, Jean-Pierre Thibaudat réfute la piste Rosembly et affirme que « le trésor retrouvé » a été « préservé », « conservé » et « sauvé » par Yvon Morandat, un résistant attaché au cabinet du général de Gaulle. Il aurait par ailleurs attendu le retour d’exil de l’écrivain pour lui proposer de récupérer les documents en question, offre refusée par l’auteur de Voyage au bout de la nuit. Entassés dans une malle jusqu’au début des années 80, les documents auraient été découverts par Caroline Morandat, l’une des filles d’Yvon Morandat qui, en accord avec des personnes de confiance, aurait pris la décision de les transmettre à Jean-Pierre Thibaudat. Que penses-tu de cette version des faits ?

Lire la suite

Paris cède sa place de ville la plus francophone du monde pour Kinshasa en République démocratique du Congo

Cinquième langue la plus parlée dans le monde, le français est employé par 321 millions de personnes sur les cinq continents. 

Du Québec à la Polynésie française, de la Suisse romande aux Seychelles en passant par le continent africain, le français est bien plus répandu qu’on ne le pense. La langue de Molière tend à se développer sur l’ensemble de ses territoires francophones.

S’il était coutumier d’évoquer Paris comme ville la plus francophone du globe, que nenni, cette dernière a été dépassée depuis 2016 par la République démocratique du Congo et sa capitale Kinshasa. Selon la 18e édition du rapport Demographia World Urban Areas, la ville compte 12,8 millions d’habitants, tandis que Paris et son aire urbaine sont à 11 millions de personnes. Lire la suite

Paganisme et littérature française

lereno10.jpg

Jacques Marlaud et le renouveau païen en France

Le néo-paganisme européen est une jungle de concepts ; pour le comprendre sous tous ses angles, il faut une connaissance approfondie des mythologies européennes, des théologies qui, sous une couverture chrétienne, renouent avec le non-dualisme anté-chrétien (Sigrid Hunke), des littératures populaires et romantiques qui traduisent de manière romanesque ou poétique des fragments de cette vision inépuisable de l’immanence du divin. La tâche n’est pas mince et l’on n’est pas prêt de découvrir, à l’étal des libraires, une encyclopédie définitive de ce monde foisonnant de diversité. Lire la suite

C’est beau, c’est grand, c’est généreux l’Union européenne ! Et au fait, est-ce aussi gratuit ?

téléchargement (2).jpeg

« Avec le recul, on s’aperçoit que ce n’est pas le virus qui a rendu fou, mais des fous qui ont rendu sa gestion délirante et inhumaine ! »

Entretien avec Philippe Randa, directeur du site de la réinformation européenne EuroLibertés (Propos recueillis par Guirec Sèvres pour le site Synthèse nationale)

La fin de l’état d’urgence sanitaire et du régime de sortie de crise depuis le 1er août 2022 aurait dû réjouir tous les Français, mais elle a été immédiatement dénoncée par certains médecins… Ça vous a étonné ?

Pas vraiment… C’était en fait l’annonce d’un « arrêt de mort médiatique » pour les médecins de plateaux qui s’étaient enivrés de leur « quart d’heure de gloire » qu’ils étaient parvenus à faire durer deux ans : on ne peut que saluer leur exploit, même si on a le cœur soulevé par les conséquences aujourd’hui visibles de ce délire sanitaire dont ils sont responsables, au mépris de toute déontologie professionnelle. Lire la suite

Petit voyage aux Pays-bas, officiellement en « pénurie d’eau »

Les Néerlandais connurent de terrifiantes inondations au cours de l’année 1953, qui restèrent dans les mémoires. Redoublant d’ingéniosité, ils concevront des ouvrages destinés à prévenir toute nouvelle overdose aquatique, notamment ces barrages-écluses monumentaux dans le sud du pays, par où la mer submergea îles et terres durant la furie météorologique de 53. Le Rhin se jette dans la mer du Nord dans le sud du pays, via un canal (le « Nieuwe Waterweg » – la nouvelle route [ou voie] d’eau) long d’environ 7 km, qui donc est le dernier tronçon du fleuve, par lequel transite le trafic maritime en provenance de la mer du Nord, via Hoek van Holland, à destination du port de Rotterdam.

Lire la suite