Guerre en Ukraine : quelle voie de sortie ?

Renaud Girard

Comment arrêter la guerre fratricide en Ukraine, déclenchée il y a trois mois par la Russie ? Il faut se rendre compte que ce conflit a déjà fait au minimum 20000 morts chez les Russes et un chiffre approchant chez les Ukrainiens. Les destructions sont gigantesques et pas seulement à Marioupol. Plus de six millions d’Ukrainiens, principalement des femmes, des enfants et des vieillards, ont quitté leur pays. Lire la suite

Ernst Jünger l’inclassable

Ernst Jünger est né le 29 mars 1895 à Heidelberg. Sa famille est d’origine saxonne. Son arrière grand-père était un compagnon artisan. Son père fut chimiste puis pharmacien. Il est l’aîné d’une famille de cinq enfants. Ernst ne supporte guère la discipline scolaire. Il va rejoindre les Wandervogel (« les oiseaux migrateurs »). Ces groupes de jeunes, apparus vers 1895, qui se développent considérablement en Allemagne, ont le goût du retour vers la nature et aiment partir à l’aventure, sac au dos, sans but préétabli. C’est un espace de liberté dans une société dont l’éducation était autoritaire. Ernst Jünger va fuguer à l’âge de dix-sept ans pour s’engager dans la Légion étrangère française. Lorsque Guillaume II ordonne la mobilisation en août 1914, il se porte volontaire avec enthousiasme. Il sera promu sous-officier, puis officier. Spécialiste des opérations commando, membre d’une unité d’élite, il sera blessé sept fois et obtiendra « la plus haute décoration allemande, la croix de chevalier « Pour le Mérite » à laquelle seuls quinze officiers eurent droit. On raconte que Hindenburg hésita à la conférer à un officier si jeune. Il avait vingt-trois ans… Une véritable exaltation mystique s’emparait de lui lors des combats. Il écrira: « La volupté du sang flotte au-dessus de la guerre comme un voile rouge sur une sombre galère, son élan infini l’apparente à la volupté de l’amour ». Avant l’assaut, sous un déluge de fer, le sous-lieutenant récitait à ses hommes Le Bateau ivre d’Arthur Rimbaud… Lire la suite

« La France en récession au 1er trimestre 2022 ! » L’édito de Charles SANNAT

 

par  | 1 Juin 2022 |

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Voilà une information qui devrait faire les gros titres de la presse mais aussi de toutes les chaînes de télévision du pays. 

Parce qu’annoncer les hausses en triomphant et passer ce qui se révèle finalement comme une baisse sous silence c’est tout simplement malhonnête. 

Mais il y avait les élections présidentielles, alors il fallait que le pays soit en croissance et certainement pas en récession. Une croissance zéro était suffisante pour faire passer la pilule, mais pas la récession diantre !

Le 1er trimestre c’est le mois de janvier, de février et de mars. Lire la suite

Stade de France : les mensonges de Darmanin

darmanin stade france

Gérald Darmanin persiste et signe. Au risque de provoquer un véritable incident diplomatique, le ministre de l’Intérieur maintient sa version des faits sur les événements de samedi au Stade de France, au mépris de toutes les preuves et de tous les témoignages.

Les racailles du 93 et d’ailleurs sont prévenues : le gouvernement leur laissera carte blanche ! Deux jours après la finale de la Ligue des champions, Gérald Darmanin s’est exprimé lors d’une conférence de presse, omettant totalement les coupables, accusant uniquement les victimes, restant donc dans la lignée de ce qu’il déclarait dès samedi soir (voir l’édition de Présent du 31 mai).

Lire la suite

Pour le président croate, les sanctions anti-russes ne fonctionnent pas

Le président croate Zoran Milanovic déplore l’inefficacité des sanctions anti-russes. Selon lui, ce sont les citoyens de l’UE qui en font les frais.

« Les sanctions ne fonctionnent pas. La Russie ne les ressent pas, le rouble ne s’est pas effondré. Les citoyens de l’UE doivent en payer le prix, [le président russe Vladimir] Poutine peut sourire de satisfaction, et le pétrole et le gaz iront ailleurs parce que la demande est grande », a déclaré M. Milanovic à Zagreb, commentant les derniers ajouts de l’UE à l’embargo anti-russe.

Il a qualifie également d’ »insultante » l’explication de l’UE concernant l’embargo partiel sur le pétrole et le gaz et a déclaré que Zagreb avait peu d’influence au sein du bloc, contrairement à ses voisins hongrois.

RT

https://www.tvlibertes.com/actus/pour-le-president-croate-les-sanctions-anti-russes-ne-fonctionnent-pas

Werner Sombart, un penseur essentiel pourtant peu connu

Werner Sombart

Guillaume Travers est professeur d’économie et formateur de l’Institut Iliade. Dans son dernier livre – Werner Sombart, publié à la collection Qui suis-je – il présente de façon très documentée la vie et l’œuvre d’une figure éminente de la révolution conservatrice allemande dont la vie incarne une éthique prussienne animée par la conviction que « seule la loi peut donner la liberté ».

Un grand nom de la sociologie

Werner Sombart naît en janvier 1863 en Saxe. Son père, député au Reichstag pour le parti national-libéral, est engagé dans la défense de la question sociale dans une Allemagne en pleine mutation industrielle. Le jeune garçon dévore l’œuvre de Zola et développe également une sensibilité au sort des travailleurs.

Lire la suite

Après la contre-offensive ratée des FAU, l’armée russe rase un centre de commandement ukrainien en pleine réunion opérationnelle

Tout récemment, il s’est passé quelque chose de curieux qui porte à croire que, tout au long de l’opération russe en Ukraine, Moscou gère la situation sur le terrain à un niveau que l’on a du mal à imaginer.

Ce week-end, les forces ukrainiennes ont tenté une énième contre-offensive, cette fois dans la région de Mykolaïv, et qui, comme on pouvait s’y attendre, s’est soldée par un échec cuisant. 

On parle de centaines de morts côté ukrainien (plus de 200). Et, comme si cela ne suffisait pas, les forces russes ont décidé d’infliger une sorte de punition à ceux qui ont, personnellement décidé de mettre au point cette attaque. Des missiles ont donc commencé à pleuvoir sur le quartier général du commandement opérationnel « Sud » des forces armées ukrainiennes, situé dans la ville de Novyï Bouh. C’est à partir de là qu’a été dirigé le commandement et le contrôle des troupes lors des dernières tentatives d’attaque sur le territoire de la région de Kherson.

Lire la suite